Texte de la pétition

petition

Projet de mise en ligne de jeux de hasard et d'argent par Loto-Québec

CONSIDÉRANT l’équilibre à maintenir entre la fonction économique de l’État et l'importance des enjeux de santé publique reliés à la mise en ligne sur Internet de jeux de casinos étatisés accessibles dans tous les foyers québécois.;

CONSIDÉRANT l'absence d'un organisme crédible et indépendant responsable de l'évaluation de l'offre de jeu selon une perspective de santé publique, du financement des recherches, de la mise en œuvre de mesures de protection;

CONSIDÉRANT les impacts déjà importants des jeux d'argent et de hasard sur la société québécoise et l'absence d'une étude spécifique et complète sur les dangers des jeux d’argent sur Internet;

Les soussignés demandent à l’Assemblée nationale:

De surseoir immédiatement au projet de la mise en ligne de jeux d'argent et de hasard sur Internet (et téléphonie) par Loto-Québec.

De créer un organisme indépendant relevant de l'Assemblée nationale et composé principalement d'intervenants publics, de chercheurs de la santé publique et d’universitaires (sans aucun lien avec Loto-Québec et sa fondation).

Cet organisme, nommé «Conseil québécois du jeu sécuritaire (CQJS)», serait responsable de coordonner l’ensemble des efforts de prévention, d’étude, de recherche et de proposer des mesures concrètes visant à réduire la dangerosité des jeux de hasard et d’argent dans la population.

Le mandat initial du CQJS serait d'organiser un véritable et honnête débat public sur l’opportunité de mettre en ligne des jeux d'argent et de hasard par Loto-Québec et sur les mesures pouvant limiter l'offre de jeu illégale.

Alain Dubois

Author: Alain Dubois

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (5)

neo neo ·  19 mars 2012, 12:33

Les mesures de luttes contre le jeu compulsif sur le site EJ sont très élevés, je n'ai vu aucun autre site offrant autant de support et de fonctionnalités pour encadrer le jeu

Que EJ existe ou non, les autres sites continueront d'exister.

Les lois de l'organisation mondiale du commerce font en sorte que les sites offshores sont légaux. C'est la même chose aux usa, les lois anti-gambling ont perdue face à l'OMC, et les usa continuent d'appliquer leurs lois répresives "internationalement illégales". Tout n'est que question d’influence.

Bref, une telle pétition ne ferait que mettre des bâtons dans roues de LQ.
Si demain matin EJ ferme, tout le monde ira sur les sites offshores.
Vouloir combattre les sites offshores sans offrir d'alternative serait brasser du vent.
Présentement LQ est en phase "d'aprentissage" face à l'industrie du poker.
Je serais prêt à parier que d'ici 5-6 ans LQ fera passer une loi répressive face aux sites offshore, une fois EJ bien établie...
Bien que je sois contre l'idée de bloquer les sites offshore (situation de monopole par l'état qui serait désastreuse pour les joueurs) je dois admettre que la stratégie de LQ est cohérente avec ses objectifs.

Alain Dubois Alain Dubois ·  19 mars 2012, 02:14

@Neo,

Cette pétition a été déposée à l'AN il y a longtemps.... Au sujet de: "Les lois de l'organisation mondiale du commerce font en sorte que les sites offshores sont légaux". Tout dépend des lois dans les pays touchés et des ententes ou traités qui lient les pays concernés (ex.: traité sur les marchés publics). Au Canada, les jeux d'argent relèvent du Code criminel canadien. C'est une juridiction fédérale qui a été cédée aux provinces en échange de compensations et sous certaines conditions.... Contrairement aux É.-U., c'est l'État canadien et les provinces qui contrôlent cette industrie, pas l'entreprise privée! Sans présumé du droit de l'OMC d'intervenir ou pas dans les pays ou le gambling est géré par l'entreprise privée, il serait surprenant que dans le contexte d'une industrie purement étatique l'OMC interviennent...

Marco Marco ·  19 mars 2012, 01:07

Tout le monde va déjà sur les sites "offshore". EJ s'apparente plus à un site école... Une fois que les étudiants maitrisent le jeu, EJ devient sans intérêt et la plupart vont jouer ailleurs.

neo neo ·  19 mars 2012, 04:20

@Marco:
C'est un peu par le même principe que LQ laisse rouler le poker dans les bars, ça forme les joueurs qui iront un jour jouer à des enjeux plus haut au casino. C'est juste une question de business pour LQ.

@Alain: C'est un gros débat juridique qui dépasse la notion de public vs privé, et malheureusement la population est toujours excluse de ces débats qui ont lieu durant les G8/G20 &cie.

Alain Dubois Alain Dubois ·  19 mars 2012, 04:59

@Neo
Tu as raison que la population est toujours exclue des débats et décisions qui sont prises G8/G20, et dans les autres accords commerciaux, entre autres, sur les marchés publics. Par contre, lorsqu'une activité commerciale est du ressort exclusif d'un marché public cela nécessite des accords commerciaux spécifiques. Je suis persuadé que d'ici quelques années l'offre de jeu en ligne sera complètement régulée et qu'à ce moment il sera très difficile de jouer sur des sites offshores (sauf si entente spécifique).

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Aucune annexe