Le professeur Mark Griffiths a constaté que le niveau de jeu compulsif est plus élevé pour les jeux en ligne

Mark Griffiths Selon Mark Griffiths, un chercheur anglais de Nottingham membre du comité de suivi mis en place par le gouvernement et Loto-Québec, les joueurs en ligne sont plus susceptibles d'avoir un problème que ceux qui ne jouent pas en ligne.

« J'ai démontré dans ma recherche que les problèmes de jeu compulsif chez les joueurs sur Internet étaient 10 fois plus élevés que dans les autres types de jeux d'argent et de hasard.» Source: ICI

Alain Dubois

Author: Alain Dubois

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (1)

ALAIN ALAIN ·  29 août 2010, 07:43

Merci M, Griffiths

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Aucune annexe



À voir également

Freud à Las Vegas

Jeu compulsif: Thérapies d'orientation psychodynamique

Ce traitement intègre une approche psychodynamique traditionnelle avec un modèle de «l'addiction» (dépendance). Psychothérapie individuelle, de groupe ou familiale.

Lire la suite

cyberdependance

Comment déceler la dépendance aux jeux vidéo

Comment déceler la cyberdépendance ? Il ou elle joue tout le temps, c'est grave ? Si l'on s'accorde...

Lire la suite