Courir deux lièvres à la fois

LièvresPour réussir un endiguement de la dépense des Québécois dans les sites de poker offshores, EspaceJeux se devait d’offrir des tournois à lots garantis qui sont compétitifs. Dès l’inauguration, le faible trafic a rendu ces tournois largement déficitaires. Des déficits moins fréquents, mais encore trop fréquents, antagonisent maintenant les objectifs de rentabilité et d’endiguement. Que s’est-il passé quand EspaceJeux a diminué les lots garantis dans le but vraisemblable de prioriser la rentabilité?

Lors de l’inauguration le 1 décembre 2010, outre les parties payantes (Cash games) et la main crève-coeur, les tournois quotidiens $5,000 GT R&A et $4,000 GT R&A étaient les deux événements quotidiens les plus susceptibles de réussir un endiguement de la dépense offshore.

Mais, le 8 avril 2011, à la fin du premier trimestre fiscal complet, EspaceJeux a réduit le tournoi $5,000 GT R&A à $4,000 GT R&A.

La même journée, le tournois $4,000 GT R&A a été réduit à $3,000 GT R&A.

Le 8 août 2011, le tournoi $3,000 GT R&A a été à nouveau réduit à un $2,500 GT R&A. À la même occasion, des tournois à lots garantis de 50$, 100$, 150$, 200$ et $250 ont été ajoutés, et depuis, le tournoi mensuel vedette à $50,000 est disparu. Par contre, le tournoi $4,000 GT R&A (anciennement $5,000 GT R&A) n’a pas été diminué.

Le plus souvent, il est facile de déceler quand ces tournois sont rentables. Dans ce cas, le total des lots remis aux joueurs dépasse le montant minimal garanti. L’Information est donc directement accessible à l’écran. Quand c’est déficitaire, c’est plus difficile. Ces tournois à lots garantis (GT) sont de type R&A. Le R signifie qu’un joueur qui a moins de jetons qu’au départ peut en racheter durant les 65 premières minutes. Le A signifie que le joueur peut fait un ajout durant la première pause. Mais dans le cas de ces tournois à lots garantis, le A signifie surtout un superajout (pour un même prix, on obtient le double de jetons).

Quand le tournoi n’est pas déficitaire, le nombre de superajouts peut se calculer, au retour de la pause, en fonction du nombre total de jetons aux tables et du montant total d’argent retourné aux joueurs. C’est ce calcul qu’un préposé de l’aide en ligne n’avait pas été capable d’expliquer (voir ce billet). Quand le tournoi est déficitaire, la meilleure méthode pour calculer le nombre de rachats et de superajouts est de prendre en note le nombre de jetons de chaque joueur au début de la pause et au retour de la pause.

En faisant ces calculs, on peut estimer que, pour chaque joueur inscrit, il y a en moyenne un rachat et 0,6 superajout. En moyenne, le coût d’un tournoi R&A est donc de 2,6 fois le coût initial. Cette règle d’estimation est stable depuis plusieurs mois. Dans ce cas, il est possible de reconstruire la performance financière des tournois à lots garantis depuis l’inauguration d’EspaceJeux. La variance des estimés est moindre que la réalité, mais le profil global n’est pas biaisé.

Voici donc ce qui s’est passé pour le tournoi initialement $5,000 GT R&A lorsque la somme des lots a été diminuée de 1000 dollars. La diminution a grandement aidé à réduire les déficits, mais ce n’est pas encore rentable. Lorsque le revenu dépasse le montant garanti, EspaceJeux ne touche que la commission de 1 :10 sur l’achat initial. Mais, il n’y a pas de commission prélevée sur les rachats et les superajouts. Par contre, lorsque le tournoi est dans le rouge, EspaceJeux doit absorber la totalité de la perte. En ce sens, un seul tournoi déficitaire peut annuler la commission de 10 tournois rentables.


EspaceJeux(2011-09-26)4000

Maintenant que s’est-il passé lorsque les montants garantis ont été diminués deux fois au tournoi qui s’appelait initialement $4,000 GT R&A et qui est devenu le $2,500 GT R&A? Dans les jours qui ont suivi la première réduction, on pouvait espérer un retour à la rentabilité. Cependant, les joueurs en ont décidé autrement. Ils ont moins investis probablement parce que les lots étaient moins importants. Après la seconde réduction, les tournois sont devenus plus souvent rentables bien que plusieurs tournois apparaissent encore trop déficitaires. Bref, plus on diminue les lots garantis, plus on affaiblit le potentiel d’endiguement d’EspaceJeux sans vraiment atteindre la rentabilité.

Compte tenu que, en novembre 2009, la légitimation du projet d'EspaceJeux faisait surtout appel à l'urgence d'endiguer la dépense offshore, pas certain que Loto-Québec chasse le bon lièvre.


EspaceJeux(2011-09-26)2500

P.S. : Le tournoi affiché en bleu pâle correspond au tournoi complété durant l’ouragan Irène. Captif de leurs domiciles, les joueurs ont alors manifesté plus d’intérêt pour le $2,500 GT R&A que pour le $4,000 GT R&A.



Photo

Jean Leblond

Author: Jean Leblond

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Aucune annexe



À voir également

You_got_my_number__5411729245_.jpg.jpg

Les 639 premiers jours de bingo en ligne sur EspaceJeux

Sur le site EspaceJeux de Loto-Québec, le bingo en ligne a été inauguré de 12 juin 2014 avec deux...

Lire la suite

LQ_2016-02-29_BalancePrecision.png

Les tirages du Lotto 6/49 pourraient ne pas être ce qu’on croit

Quand on regarde un tirage du Lotto 6/49, sauf la couleur et le numéro, on voit 49 boules...

Lire la suite