Poker en ligne : Déclin des parties à l’argent

Billets EurosL’AAMS, en Italie, et l’ARJEL, en France, produisent des statistiques mensuelles ou trimestrielles sur les comportements des joueurs de poker en ligne. On est loin de la culture du secret de Loto-Québec et du modèle suédois. Depuis quelques mois, en France, et plus particulièrement en Italie, on assiste à une décroissance des parties à l’argent (Cash Games) au profit des tournois. Étonnamment, le montant global que les joueurs laissent au jeu ne semble pas influencé par ce passage des parties à l’argent vers les tournois. Pourtant, les parties à l’argent sont communément perçues comme une source de profit plus intéressante pour les opérateurs.


L’Italie a légalisé uniquement les tournois de poker en septembre 2008. Les parties à l’argent n’ont été autorisées que le 18 juillet 2011. La figure suivante indique les montants misés par les joueurs dans les deux types d’activité de poker. Ces montants ne représentent toutefois pas les pertes car avec 100 Euros, on gagne et on perd, de sorte que l’argent en gain peut être recyclé plusieurs fois avant d’être définitivement perdu.

Italie(2012-08-08)PokerMontantsJoués

La figure suivante illustre les montants réellement perdus en fonction de l’activité. Ce sont les profits des opérateurs (incluant l’État). Les profits totaux sont légèrement plus élevés en 2011-2012 qu’en 2010-2011. Par contre, l’arrivée des parties à l’argent a principalement causé un transfert de la dépense aux tournois vers les parties à l’argent sans générer une dépense additionnelle importante. Malgré une diminution régulière des montants misés aux parties à l’argent, les profits semblent suivre leur fluctuation saisonnière.

Italie(2012-08-08)PokerRevenuNet

En France, les parties à l’argent ont été autorisées en même temps que les tournois multitables. On y observe aussi une légère diminution des parties à l’argent accompagnée par une augmentation des montants misés dans les tournois multitables.

France(2012-08-08)PokerMontantsJoués

Si on accepte l’estimé de l’ARJEL (voir page 40), présumons qu’un Euro est recyclé 23 fois dans les parties à l’argent et 8 fois dans les tournois. Ceci nous permet d’estimer la fluctuation de l’argent qui sort de la poche de l’ensemble des joueurs. Ceci est différent des profits des opérateurs. On y perçoit aussi une fluctuation saisonnière sur une ligne de base qui n’apparaît pas vraiment changer sauf pour une très légère hausse. Encore ici, l’argent retiré des parties à l’argent semble entièrement redirigé vers les tournois.

France(2012-08-08)PokerMontantsInvestis

Ce début de désintérêt envers les parties à l’argent ne s’explique certainement pas par le désir de dépenser moins.

En tournoi, sauf pour les R&A (Rachat et Ajout), on sait au départ combien cela coûte. Pour un Euro (ou un dollar), on joue plus longtemps. En tournoi multitables, il y a moins de possibilité de collusion. Les professionnels et les vautours (dépendants des logiciels d’aide à la décision) ont moins la possibilité d’atteindre un joueur faible qu’ils ont ciblé. Bref, pour l’instant, on peut surtout construire des hypothèses.


Photo : Billets d'Euro (Andrew Netzler)



AJOUT (2012-08-08 23:22) Pour mieux évaluer la troisième figure, voici deux figures séparées qui permettent de mieux apprécier la décroissance des parties à l'argent et la croissance des tournois en France :

France(2012-08-08)PokerMontantsJoués2


France(2012-08-08)PokerMontantsJoués3

Jean Leblond

Author: Jean Leblond

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (36)

Pokerman Pokerman ·  08 août 2012, 08:21

Sûrement que le désintérêt envers les parties à l'argent ne s'explique pas par le désir de dépenser moins, mais peut-être par le désir de perdre moins drastiquement ou encore de gagner plus.

Comme je l'ai déjà mentionné, je suis un joueur de basses limites parce que je n'ai pas les moyens financiers de jouer des niveaux plus élevés malheureusement.

Évidemment, je ne peux pas, à moi seul, expliquer pourquoi on peut dénoter une tendance à la baisse au niveau du cash game en Europe. Par contre, je peux vous faire part de ma propre expérience à cet effet car depuis quelques mois, j'ai moi-même délaissé le cash game pour me tourner vers les tounois.

Au départ, j'avais choisi le cash game parce qu'il est plus convénient car on peut débuter à n'importe quelle heure et jouer le temps que l'on a de disponible. Je l'ai pratiqué pendant plus de 2 ans et j'ai réussi à y faire des gains très médiocres.

Comme je le dénonce depuis longtemps, à mon avis, la distribution des cartes est faite de façon à tenter d'égaliser les gains et pertes des joueurs ce qui fait donc en sorte qu'il devient extrêmement difficile d'y faire des gains significatifs, en basses limites du moins.

C'est exactement cette appréhension qui a motivé ma décision de retourner en tournoi, comme je le faisais à mes débuts. J'avais expérimenté les tournois multitables et aussi les sitn'gos à 6,9, 18 joueurs, etc. Pendant cette période, j'ai connu des pertes moyennes parce que j'en étais à mes débuts et que je n'avais pas beaucoup de connaissances stratégiques, choses qui ont énormément changées depuis ce temps.

Mon raisonnement a été assez simple pour prendre ma décision de revenir en tournoi. Puisqu'en cash game, il est impossible de se faire éliminer, j'ai noté qu'énormément de joueurs joueront de façon beaucoup trop agressive avec des mains réellement marginales et, "comme par hasard", ils réussiront, beaucoup trop souvent, à gagner contre des mains dont la valeur "préflop" est largement favorite. Bien sûr, certains diront que ce fait s'explique par la variance mais, à mon avis, pour ce type de situation, et bien d'autres, elle n'englobe certainement pas la totalité des raisons. Toujours selon mon propre avis, il faut certainement y ajouter la programmation de la distribution des cartes.

Ainsi donc, j'ai décidé de retourner expérimenter les tournois en me disant que, dans ce type de poker, même si ceux qui jouent des mains insensées réussiront à gagner beaucoup trop de mains avec elles, mon style de jeu pourrait possiblement, à long terme, me donner un meilleur avantage sur ceux-ci puisque leurs façon de jouer finira bien par jouer contre eux et ils se feront éventuellement éliminer des tournois.

Voilà mon raisonnement qui m'a amené à délaisser le cash game et à revenir aux tournois.

Depuis mon retour en tournoi, j'ai vu mes gains moyen augmenter de façon significative, ce qui me porte à croire que j'ai pris la bonne décision. L'avenir me le dira!

Poivre de Cayenne Poivre de Cayenne ·  11 août 2012, 06:25

Tous les sites de jeux sur internet peuvent faire gagner le joueur de leur choix. C'est extrêmement simple. Tous les jeux depuis le début de chacun des sites sont numérotés et répertorié donc peuvent-être réutilisé a volonté pour faire gagner le joueur de leur choix. Ils ont en répertoire une série de jeux gagnant pour chacune des places à la table. Donc ils peuvent faire gagner le joueur de leur choix. Soit pour faire gagner un joueur débutant afin de lui donner la piqûre, soit pour former un joueur vedette, ou faire gagner le BADBEAT a un petit ami qui redistribura des envelopes brune. Comment est-ce POSSIBLE qu'un carré de valet perdre trois fois en 18 mois. Ces sites exploitent la stupidité humaine. Mon père avait raison en me disant ( si jamais tu veux inventer quelques choses soit certain que ce soit pour les imbéciles ils sont beaucoup plus nombreux.


Au bingo si vous reprenez la même séquence de numéro c"est toujours la même carte qui gagne.


Au poker c'est le même scénario, en reprenant la même séquence de jeu la paire d'As va toujours ce faire craquer par le même joueur qui a une paire de Roi.


Pourquoi ne pas aller prendre une bonne bière avec ses amis et arrêter de perdre du temps et de l'argent devant un écran a faire une activité totalement futile car tout est truqué a votre insue, même quand VOUS ÊTES LE GAGNANT

Jean Leblond Jean Leblond ·  11 août 2012, 01:05

Bonjour Poivre,

Cette perception du poker en ligne est mentionnée par plusieurs joueurs. Existe-t-il, au Québec, un organisme qui puisse vérifier le fondement de ces conclusions? La réponse est non. La RACJ semble complètement écartée du dossier. Les chercheurs n'ont pas accès aux données comportementales ni aux codes de programmation. Quoi qu'il en soit, cette perception joue certainement un rôle dans la faiblesse de l'écosystème québécois du poker en ligne. EspaceJeux doit apporter des réponses convaincantes aux interrogations des joueurs. Et ce n'est pas la World Lotteries Association (WLA) qui peut le faire car c'est subventionné de manière importante par GTech.

Une fois est certaine. Votre conclusion est d'une grande sagesse. Quand le poker en ligne n'amuse plus, le mieux est de sortir s'amuser en famille ou entre amis(e)s.

Pokerman Pokerman ·  11 août 2012, 02:07

@ Poivre de Cayenne,

Tout d'abord, j'admire votre courage d'oser émettre votre opinion, qui, comme on le sait, risque de vous attirer des commentaires désobligeant de la part d'intervenants, provenant généralement de réguliers de forum de poker.

Dans un 2ième temps, comme vous le savez peut-être, depuis très longtemps que j'énonce mes doutes concernant la programmation des GNPA et donc, votre commentaire renforce ceux-ci.

De par vos écrits, j'ai l'impression que vous semblez être plutôt bien renseigné au sujet de la programmation des jeu sur internet. Êtes-vous quelqu'un qui oeuvre dans ce domaine? J'aimerais énormément, si vous vouliez bien, que vous élaboriez à cet effet. Ceci pourrait peut-être contribuer à réussir, un jour, à dénoncer ce que j'apelle "L'arnaque internet".

Comme le dit Mr Leblond, votre conseil est certainement d'une grande sagesse. Il ne faut certainement pas détruire sa vie pour le poker en ligne, ça va de soi. Il faut garder un équilibre à ce niveau comme dans bien d'autres aspects de nos vies.

Dans mon cas précis, je suis un passionné de poker et comme le poker en ligne est plus convénient pour moi, ça explique pourquoi je m'y adonne régulièrement.

De plus, parmi mes plus important principes de vie, il y a le respect, la justice et l'honnêteté. Voilà d'où viens ma grande motivation de dénoncer le fonctionnement des sites de poker en ligne. Même si j'arrive à être un joueur gagnant, j'ai constamment le sentiment de me faire voler par le GNPA. Bien sûr, je pourrais fermer les yeux et passer à autre chose mais à cause de mes valeurs personnelles, j'ai le besoin d'au moins, essayer de faire changer les choses.

À mes yeux, il est carrément inacceptable, pour un site de poker étatique comme Espacejeux, de nous offrir ce genre de système ou le hasard est probablement la plus grande fausseté que l'on tente de faire croire à sa clientèle qui pourtant, selon leurs dires, est d'une importance capitale.

Lorsque les gestes ne corroborent pas les paroles, ces dernières n'ont aucune valeur. En ce moment et depuis l'ouverture d'Espacejeux, c'est cette triste constatation que je dois malheureusement faire.

Ma passion pour le poker et mes valeurs fondamentales font en sorte que je continuerai, tant et aussi longtemps que cela me sera possible de dénoncer le fonctionnement d'Espacejeux et des sites de poker en ligne, en espérant qu'un jour, justice sera faite. En attendant, je continue de rêver et d'espérer....!!! :)

Poivre de Cayenne Poivre de Cayenne ·  12 août 2012, 07:43

Bonjour
J’admire ceux qui comme vous essayez de connaître la vérité. Par contre en ce qui concerne tous les jeux sur internet vous vous attaquer à une mission IMPOSSIBLE. Impossible pour vous et pour ceux qui pensent le contraire. IMPOSSIBLE pour les sites eux-mêmes de vous le prouver.
Après plus de 30 ans de poker (LIVE) j’ai assisté à une seule occasion ou un carré de 7 a été battu par un carré de 9. Je lance un défi à TOUS les joueurs de poker de vous faire part d’une occasion ou un carré de valet a perdu. Sur des milliers de joueurs qui ont joués des milliers d’heures je me demande si un de ces joueurs a été témoin d’une telle situation. (LIVE bien entendu)
Par contre sur EJ un carré de valet est une main très faible car elle perd à tout coup.
Une chance que le ridicule ne tue pas.

Lors d’un courriel que j’ai fait parvenir à M. Leblond le 6 décembre 2011 je terminais par cette mention :
Une petite suggestion pour la possible futur magouille de Loto-Québec , soit de surveiller qui v'a gagner la main crève-coeur qui sera bientôt d'un million de dollars car avec internet ils peuvent faire gagner qui ils veulent.


Merci de votre attention
Pour votre information quelques semaines plus tard la main crève cœur était gagné
QUELLE SURPRISE
Dans le monde ou nous vivons ou pour quelques dollars les hommes se déchirent entre eux ont ose me demander de dépenser mon argent dans une activité ou se brasse des millions et que cette activité est basé STRICTEMENT SUR LA CONFIANCE
NON MERCI
Par contre je suis d’accord à voyager à travers le monde pour une bonne partie
LIVE

Pokerman Pokerman ·  12 août 2012, 12:04

Poivre de Cayenne,

Merci d'avoir donné suite à votre 1er commentaire. Je l'apprécie vraiment et je suis convaincu que tous les lecteurs en font de même.

À travers vos écrits, on a l'impression que vous êtes un joueur ou une joueuse de poker professionnel.

J'ai lu beaucoup au sujet des possibles trucages du poker en ligne et, à quelques reprises, j'ai eu l'occasion de lire des commentaires provenant de joueurs de poker professionnels qui n'avaient aucune confiance au poker en ligne. Ce fait démontre clairement que, contrairement à ce que certaines personnes croient, ce n'est pas seulement ceux qui ne savent pas jouer au poker (les losers) qui n'ont pas confiance à la distribution des cartes au poker en ligne.

Concernant la main crève-coeur, il est clair que de devoir voir un carré de valet, au minimum, pour voir celle-ci remporter, nous laisse passablement perplexe. Pour ma part, j'ai actuellement plus de 10000 heures de jeu en ligne et je n'ai jamais vu une telle main, même pas quelque chose qui s'y rapproche. Qu'on le veuille ou non, ça fait bizarre... Par contre, je sais que cela est possible et que c'est déjà arrivé en "live". Mais il n'en reste pas moins que c'est un évènement très rare. D'autant plus que, pour gagner la main crève-coeur, les 2 "hole cards" des 2 joueurs impliqués doivent faire partis de leurs mains respective... Comme si c'était pas déjà assez compliqué même sans cette exigence...!!!

J'apprécierais vraiment si vous vouliez bien élaborer au sujet de l'impossibilité des sites de nous prouver la légitimité de leur GNPA. Je suis d'accord avec vous qu'actuellement, il est impossible de prouver quoi que ce soit de notre côté car nous n'avons pas accès aux éléments requis pour le faire.

Peut-être que je suis rêveur, mais j'ose croire qu'à force de dénoncer cette situation, qu'un jour, des voix influentes ayant des pouvoirs (politiques), auront vraiment à coeur l'intégrité et l'honnêteté et obligeront Espacejeux à laisser des experts en programmation et statistique investiguer tout le procédé du GNPA.

Dans d'autres articles précédent, Mr Leblond nous a expliqué le fonctionnement du GNPA et, bien que je n'y connais que ce que celui-ci nous a apprit, il m'apparait clairement possible de démontrer la légitimité ou l'arnaque d'un GNPA par l'investigation des racines de celui-ci. Ainsi donc, ça me laisse croire que, oui, il est possible d'obtenir des preuves.

Il est clair, qu'actuellement, les racines des GNPA sont protégées au plus haut point. Encore là, ça nous laisse certainement perplexe. J'irais même jusqu'à dire que, si notre gouvernement exigerais que les racines du GNPA du site de poker d'Espacejeux soit investiguer, GTechG2, le fournisseur de la plateforme, préfèrerais casser leur association avec Loto-Québec, au lieu de les laisser faire. Une chose est sûre, je serais très curieux de voir comment les choses se passeraient. Mais pour ça, il faut que, quelqu'un d'important, au gouvernement, ait à coeur l'honnêteté et l'intégrité, chose qui ne semble pas faire vraiment parti de leur valeurs.

Comme je l'ai mentionné, pour ma part, j'ai certaine valeur très importante et l'honnêteté et l'intégrité en font parti et c'est ce qui me motive à dénoncer le fonctionnement du GNPA. Malgré tout, je suis réaliste et je sais que je fais face à un mur de béton blindé à parois quadruple.

J'avoue aussi que, lorsque je joue en ligne et que lorsque je me retrouve "all-in" dans une situations qui s'avère être déterminante pour la suite de mon tournoi, que je suis largement en avance sur mon adversaire et que, comme par miracle, La carte requise à mon adversaire pour me battre apparait à la rivière, ça renforce ma motivation à dénoncer. Bien sûr, certain diront que je n'ai été que victime d'un "bad beat". Mais lorsqu'on est victime de "bad beat" à répétition jusqu'à ce qu'on est perdu à peu près tout ce qu'on a durement réussi à gagner, on y croit plus. Notez que cet exemple n'est qu'un infime partie de tout ce que je peux voir au poker en ligne et qui me motive à dénoncer mais c'est certainement un des plus important.

Dans le passé, des gens ont réalisés ce qui semblait pourtant être impossible... Pourquoi? Simplement parce qu'eux, ne savaient pas que c'était impossible ou voyaient les choses autrement. Je ne prétend pas que je réussirai à faire changer les choses mais au moins, j'ai bonne conscience d'essayer de réaliser ce qui est peut-être, effectivement, impossible...

Poivre de Cayenne Poivre de Cayenne ·  13 août 2012, 11:45

M. Leblond et Pokerman
Bonjour,

Plus jeune je dépensais beaucoup d’énergie à essayer de convaincre mon entourage. Aujourd’hui je me contente de donner mon opinion. Notre opinion se forme par l’analyse de l’opinion des autres combiné à NOTRE JUGEMENT.

Exemple un inventeur offre d’investir dans son invention. Après avoir fait une bonne démonstration,

La première question qui lui sera posée ……combien mon investissement devrait me rapporter? ( la réponse sera un peu vague soit entre çà et çà )

Deuxième question as-tu des preuves? ( réponse Non)


Ensuite il y aura une table de discussion entre les investisseurs potentiels. Ils se divisent en deux camps les optimistes qui visionnent une occasion en or et les pessimistes qui doutent du succès. Après plusieurs heures de discussions vous devrez prendre VOTRE décision sans qu’aucun d’entre eux n’aient été capable d’apporter une preuve du succès ou de l’échec de votre investissement.

Cet exemple s’applique au Poker sur Internet et mon opinion est…… NON MERCI.

Par contre je comprends que pour certaines personnes dans certaines conditions le jeu sur internet a un certain attrait. Ces personnes plus souvent qu’autrement n’ont d’autres choix et décident de jouer même s’ils y croient plus ou moins. Ils se disent et ils ont raison tous les passe-temps coûtent de l’argent.

Dès qu’un joueur a suffisamment de Bank Roll et qu’il a accès au jeu près de chez lui, il choisit toujours de jouer des évènements LIVE et ceci ne s’applique pas seulement qu’au Poker mais à tous les jeux.

Il est facile de comprendre qu’un joueur ne dépensera pas $30. de gaz pour aller jouer un tournoi à $5. ou une cash game à .05 - .10 par contre c’est plus logique sur internet.
Voyant le peu de joueurs sur le site d’EJ je crois que pour vous c’est mission accomplie.
J’ai confiance à l’intelligence des joueurs Québécois.

Pokerman Pokerman ·  13 août 2012, 05:53

Bonjour Poivre de Cayenne,

Que dire de plus de votre témoignage? Sinon qu'il démontre une grande sagesse et beaucoup de maturité et que tous devraient en tirer une leçon!

Pokerman Pokerman ·  13 août 2012, 08:42

Je me dois ici d'apporter tout de même une précision très importante et je crois bien que Mr Leblond souhaitera en faire autant à cet effet.

Soyez assuré que, pour ma part, je ne peux pas dire "mission accomplie" de par le fait qu'il y a très peu de joueurs sur le site de poker d'Espacejeux. Au contraire, j'étais certainement l'un des plus enthousiaste à l'ouverture d'Espacejeux et j'espérais qu'enfin, nous aurions un vrai site de poker. Mais, malheureusement, rapidement, mon enthousiasme s'est transformé en déception à pratiquement tous les niveaux.

Ma bataille est clairement l'intégrité, l'honnêteté, la qualité de la plateforme, du service à la clientèle et de l'ensemble de la gestion du site d'Espacejeux. Bien sûr, et j'en suis très conscient, je critique négativement, énormément, Espacejeux sous toutes ses formes. Mais il faut bien comprendre que mes interventions n'ont réellement pas comme but de détruire Espacejeux. Au contraire, je souhaite plutôt leur faire réaliser toutes les graves erreurs effectués dans le but qu'ils réagissent et changent les choses afin que leur site devienne un endroit respecté où les joueurs de poker prendront un réel plaisir à pratiquer leur passion. J'ose encore croire que cela est possible. Par contre, il faut avouer qu'il commence déjà, malheureusement, à être tard car les gens ont déjà une mauvaise opinion de ce site et il serait extrêmement difficile maintenant de renverser la vapeur. Mais malgré tout, je considère qu'ils ont l'obligation d'essayer.

Ce que je souhaite, c'est une plateforme de qualité respectable comparativement à ce qu'offre actuellement le marché du poker en ligne. À cet effet, GTechG2 est très loin derrière. Je souhaite aussi avoir droit à un service à la clientèle qui ait en mesure de répondre, clairement et adéquatement, à toutes et chacune des questions qui leurs sont posées. Je souhaite que l'ensemble de la gestion du site nous offrent un environnement de jeu des plus captivant à tous les niveaux, que ce soit pour les concours, challenges, évènements ou autres.

Je souhaite aussi être traité de façon intègre, juste et honnête à tous les niveaux, ce qui inclut, en tout premier lieu, d'avoir la totale garantie que la distribution des cartes est réellement aléatoire, ce qui implique des vérifications et certifications de l'ensemble de la programmation du GNPA et de l'ensemble des installations par des experts indépendants, nommés par des gens qui n'ont absolument aucun lien quelconque avec l'un ou l'autre des parties impliqués dans l'exploitation du site.

Voilà! J'espère que vous comprenez maintenant beaucoup mieux mes motivations. Tant et aussi longtemps que j'en aurai l'occasion, je continuerai à dénoncer tout ce qui va à contresens de mes attentes envers leur site. Je sais, ce n'est pas demain la veille que j'aurai pleine satisfaction et ce n'est pas ce que j'exige. Par contre, j'exige de voir des actions concrètes visant à améliorer l'ensemble du site et ce, de manière significative à court terme.

Je suis convaincu que si Espacejeux réussisse à satisfaire toutes mes attentes, ils connaitront, à ce moment, un réel succès bien mérité...!!!

On a le droit de rêver n'est-ce pas?!

Jean Leblond Jean Leblond ·  14 août 2012, 12:00

Loto-Québec a implanté le logiciel de Boss Media/GTech sans s’enquérir auprès de la population des attentes qu’elle a à l’égard du poker en ligne. Sans équivoque, c’est le seul logiciel qui a été considéré, et cela a semblé urgent de l’implanter. En 2009-2010, l’urgence qu’on peut présumer était l’intérêt de la World Lotteries Association (WLA) à augmenter la crédibilité du modèle suédois qui apparaissait déjà perdre la compétition face au modèle adopté par les gouvernements italien et français. Ce n’est pas un besoin de la population du Québec.

Si Loto-Québec a obtenu l’autorisation du gouvernement pour implanter le logiciel de Boss Media/GTech, je ne crois pas qu’on l’ait autorisé à dépenser plus que ce qu’il n’en coûte pour acheter la machinerie et à opérer la quincaillerie. Loto-Québec a plausiblement été réduite à adopter le concept le plus cheap en marketing : le marketing viral.

Bien avant l’inauguration, les Directeurs régionaux de santé publique, et plusieurs autres organismes, ont exigé un moratoire parce que le projet était trop improvisé de leur point de vue. Le moratoire a été refusé. Par la suite, on a pu constater que la Régie des Alcools, des Courses et des Jeux (RACJ) semble assumer un rôle négligeable dans la surveillance d’EspaceJeux. Ses mandats traditionnels sont maintenant assumés par des compagnies privées étrangères.

Dans cette perspective, est-il souhaitable que le volet poker d’EspaceJeux soit un échec? Idéalement non, car le poker peut être une activité récréative favorisant la socialisation (à ce titre cependant, le live est préférable au jeu en ligne). S’il existe une fuite économique vers les sites offshores, il est certain qu’il n’est pas souhaitable qu’EspaceJeux-poker soit un échec. Par contre, si EspaceJeux-poker introduit une iniquité fiscale, si EspaceJeux-poker devient le royaume de la petite crosse, si EspaceJeux-poker sert à construire des bankrolls plus importantes destinées à être dépensées offshore, si on se fout des risques sociosanitaires, et surtout si on ne répond pas aux attentes de la population, il n’y a pas de raison de s’attrister que ce soit un échec.

Quels sont les causes de la situation actuelle? En ce qui concerne jeuenligne.ca, je ne crois pas que nous faisons plus que documenter le phénomène. Je partage l’attitude de Poivre de Cayenne concernant les opinions. On peut exprimer les siennes. À moins de maintenir une population dans l’ignorance, on ne peut pas vraiment contrôler comment les autres fabriqueront les leurs. On peut, tout au plus, augmenter le répertoire des opinions possibles que les gens considèrent. Et les obtus diront n’allez pas les lire!

Alexandre Alexandre ·  14 août 2012, 07:36

Justement, le "snob des forums" comme on peut me qualifier ne va sûrement pas féliciter Poivre pour son commentaire sur "on fait tirer un gagnant".

C'est toujours plus facile de mettre la faute sur le dos des autres quand on a trop d'égo pour reconnaître qu'on est poche. Le principe s'applique aux étudiants qui coulent un examen: la faute est sur le dos du prof qui ne l'aime pas, mais quand il réussit, c'est grâce à lui.

La preuve, prends un joueur en ligne, mesure ses performances sur un large échantillon de mains, et ensuite fais la même chose en personne.

Fais ça pour des bons joueurs, et des mauvais joueurs, et ce, dans un environnement très contrôlé.

1-Fais des T-Test pour échantillons dépendants (on mesure le même sujet dans 2 situations) entre la perfomance en ligne vs live, en ce qui a trait à la propotion de sessions gagnantes pour chacun des joueurs.

Fais ensuite un T-Test pour échantillons indépendants (on mesure des sujets différents) en faisant en comparant la proportion de sessions gagnantes et perdantes entre les joueurs bons live et les joueurs mauvais live. Ensuite on fait le même tests entre les mêmes joueurs pour le en ligne.

L'hypothèse ultime sera de vérifier si la moyenne (proportion) de sessions gagnantes sera supérieure dans LES 2 CAS ou non (live good vs live bad, et online good vs online bad).

C'est une proposition de recherche pour Jean Leblond

À date, je connais personne qui soit perdant ou gagnant dans un seul des cas et l'inverse dans l'autre. Gagnant live et gagnant en ligne ou perdant live et perdant en ligne sont les seuls que je connais.

Pokerman Pokerman ·  14 août 2012, 10:34

@ Alexandre,

Honnêtement, pour ma part, je n'ai vraiment pas le goût de recommencer à débattre sur ce sujet mais je ne peux pas ne pas donner mon opinion ici.

Premièrement, dès le départ, tu déformes les propos de Poivre ou bien je ne sais pas lire. Je viens de relire les textes de Poivre et nulle part je ne vois ce "on fait tirer un gagnant". Sinon, c'est ton interprétation personnelle des ses écrits et pour ma part, je n'en ai pas la même compréhension que toi.

Ensuite, tu nous ramènes l'argument usé du "loser" qui prétend perdre à cause des trucages. Il serait temps que tu te remettes à jour car ce n'est pas seulement les "losers" qui doute de la distribution des cartes mais un mélange de toutes sortes de joueurs.

Malgré tout, si l'étude que tu suggères était réalisable, je suis assuré que beaucoup de gens s'intéresseraient aux résultats.

Mais, crois-tu réellement que le simple fait qu'une telle étude démontrerait que les joueurs gagnants en live sont aussi gagnants sur le net et vice-versa confirmerait que la distribution des cartes est réellement aléatoire? Moi non. Pour confirmer que la distribution des cartes est réellement aléatoire, à mon avis, il faut étudier beaucoup plus d'aspects que ce simple fait bien qu'il aurait tout de même un certain poids dans une étude sérieuse.

Et si les résultats démontraient une différence entre le live et le net, affirmerais-tu alors que la distribution des cartes sur le net est truquée? Sûrement pas. Tu comprends?

Aujourd'hui, non seulement tu suggères une étude qui n'est probablement pas réalisable, mais tu nous offrent les résultats finaux et la conclusion. J'espère seulement que tu réalises que tout ça n'est que ta propre opinion personnelle et que les opinions divergeantes de la tienne ont autant de valeur que celle-ci.

Finalement, je t'invite à réfléchir sur l'aspect suivant:

Et si les résultats d'une telle étude démontreraient qu'effectivement, ton affirmation s'avère véridique, mais que, par contre, elle démontrerait aussi que le joueur gagnant réalise des gains 5 fois plus élevés en live que sur le net, toutes proportions gardées, concluerais-tu alors que la distribution des cartes sur le net n'est pas aléatoire?

Alexandre Alexandre ·  14 août 2012, 11:18

C'est pas les gains plus élevés qui trancheraient si c'est arrangé ou non, mais bien une différence
perdant-live / gagnant online qui trancherait.

Si bien sûr les résultats te donnaient raison à toi Jean et Poivre, cela voudrait dire que le site où les donneés sont mesurées est fautif dans son algorithme de distribution.

Et personnellement, je trouverais plutôt impensable qu'un site de poker fasse rouler un algorithme qui change en fonction du nom des joueurs. C'est déjà qqchose de programmer un algorithme qui se modifie à chaque main différente selon le # de la main et la valeur du seed, s'il faut en plus que ça change selon l'ordre et l'ancienneté des joueurs, en plus du fait que plusieurs milliers de mains se jouent en même temps.

Si l'algorithme se modifiait en fonction des joueurs de la table, alors n'importe-qui avec des connaissances mathématiques de base pourraient le décoder pour prédire le tirage de la main suivante.

Jean Leblond Jean Leblond ·  15 août 2012, 12:09

Bonjour Alexandre,

Pour réaliser ce que tu proposes dans des conditions contrôlées, il faudrait le laboratoire de l’expérimentation Mars 500. Pas certain qu’on trouverait assez de joueurs de poker suffisamment cinglés pour s’isoler autant, et en plus, pas certain que ceux-ci seraient représentatifs du cinglage de la population en général. Plus sérieusement, les chercheurs qui ont essayé d’étudier le poker à long terme se sont heurtés à une quantité impressionnante de facteurs interférents qui empêchent de conclure. Par exemple, le pourcentage de sessions gagnantes peut être une variable dépendante appropriée pour les joueurs récréatifs qui jouent toujours le même type de tournoi. Les pros, fatigués des longues heures, peuvent ne pas tant chercher le petit gain régulier que le gros coup qui va les expédier à la retraite dans une île du Pacifique. Il y a des chasseurs de têtes qui tirent leur épingle du jeu malgré qu’ils n’approchent que rarement la bulle. En plus, le joueur est quasiment toujours en situation d’apprentissage. Parfois, le joueur qui se découvre de nouvelles aptitudes va connaître une séquence perdante parce qu’il change son environnement de jeu. Bref, quand on croit avoir isolé un facteur, on déchante vite parce que le poker est à peu près aussi complexe que la météo (un phénomène chaotique plutôt qu’aléatoire).

Le poker en ligne, qui peut s’exercer à l’échelle d’une population, oblige les chercheurs à revoir leurs méthodes d’analyse. Pour les biologistes, l’écologie a complètement changé la manière d’étudier le comportement de l’animal en forêt. Les coyotes dévorent les chevreuils. Si trop de coyotes déciment la population des chevreuils, ils finissent par mourir massivement de faim. Et, s’il n’y a pas assez de coyotes, les chevreuils vont redevenir en surnombre jusqu’à ce que la population de coyotes se refasse. La fluctuation des populations n’est pas aléatoire mais chaotique parce que contrainte dans l’espace limité d’un environnement aux ressources qui ne sont pas illimitées. L’équilibre entre les deux populations dépend de l’instant précis où on mesure. Surtout, les deux populations sont antagonistes mais interdépendantes.

Tu me vois venir. Pour comparer le live et le poker en ligne, il faudrait que les deux écosystèmes (les aquariums, dans un autre jargon) soient au même niveau de fluctuation entre les deux populations comparées. Là où il y a abondance de joueurs, disons négligents, les requins seront tous bien prospères. Mais, s'il n'y a que des requins dans un aquarium, ils ne seront pas tous prospères. Présentement, le live requiert un jeu plus serré que le poker en ligne. Malheureusement, je ne pense pas que l'on soit à veille de pouvoir tester le modèle que tu décris.

Pokerman Pokerman ·  15 août 2012, 06:59

Alexandre,

J'apprécie sincèrement que tu amènes ta vision des choses en utilisant une verbalisation respectueuse. Ton opinion, étalée de cette façon, enrichie le débat au lieu de le détruire.

Pour ma part, je crois certainement que la programmation s'adapte à chaque joueur qui, justement, fait en sorte que le choix des racines utilisées pour chaque main est influencée par qui est impliqué et avec quelles cartes. Le programme sait tout de chaque joueur, incluant ses cartes, son style de jeu, ses gains et pertes à court et long terme, etc. Il devient alors extrêmement facile de contrôler le jeu.

Je ne crois pas que, même le plus génial des mathématiciens peut arriver à prédire l'issue d'une main pour la simple et bonne raison que, justement, il n'a pas accès à toutes les informations nécessaires pour le faire. S'il y avait accès, à ce moment, je suis convaincu que plusieurs personnes, sans même être mathématiciens, réussiraient à prédire l'issue d'une main à l'avance. D'ailleurs, même avec le peu d'informations que l'on a actuellement, j'arrive à prédire, très souvent avec succès, l'issue d'une main ou des résultats de mes tournois juste en me basant sur mon historique de jeu à court terme. Par exemple, un joueur "low stack" gagne plus souvent qu'à son tour, qu'il ait de bonnes cartes ou non et si je fais des gains, il est pratiquement assuré, qu'à court terme, je ferai des pertes.

Bien que tout ça n'a rien de scientifique, il n'en reste pas moins que ça sème un doute sérieux et brime ma confiance envers le GNPA.

En conclusion, comme il a déjà été mentionné et expliqué de long en large, une seule façon de faire les choses mettrait fin à cet éternel débat: La vérification complète, incluant les racines de programmation, du GNPA, par des experts indépendants.

Les sites de poker savaient au départ que des gens pourraient exiger ce type de vérification et c'est pourquoi ils ont mit en place les certifications actuelles que l'ont connait afin d'éviter à devoir mettre les cartes sur tables. Comme on le sait, ces certifications ne prouve absolument pas l'intégrité du GNPA pour celui qui est bien renseigné. Mais pour la majorité des gens, ils en seront satisfait. Contre ceux qui seront encore sceptiques, ils se défendront alors en brandissant la carte des droits de brevet ou encore de tierce partie.

En bout de ligne, tout est mit en oeuvre pour qu'il soit impossible de mettre fin à ce débat en certifiant réellement l'ensemble de la programmation du GNPA. Tant et aussi longtemps que quelqu'un ayant un pouvoir politique ne forcera pas ces vérifications, on ne pourra jamais mettre fin, une fois pour toute, à ce débat.

philippe philippe ·  15 août 2012, 07:23

Je suis moi aussi un de ces snobs des forums et je ne suis pas en accord avec Alexandre sur ce point. Je ne crois pas qu'une autre étude bâclée dans un sens ou dans l'autre nous aiderait à comprendre.

Je crois que la base du problème est simplement que la différence de calibre entre le live et le poker en ligne est ridiculement haute . Ce qui peut amener des frustrations. Nous avons juste à comparer rapidement le calibre de jeu de la 1/2 du casino vs la 1/2 en ligne qui est beaucoup plus agressive. Pour les tournois c'est la même chose, alors qu'un joueurs peut jouer depuis des années des tournois de 50 à 100$ dans un bar se son patelin et être largement gagnant alors qu'il se ferait probablement démolir dans le même range de BI sur Poker Star.

Pokerman: elle démontrerait aussi que le joueur gagnant réalise des gains 5 fois plus élevés en live que sur le net, toutes proportions gardées, concluerais-tu alors que la distribution des cartes sur le net n'est pas aléatoire Je crois qu'une étude sérieuse devrait arriver à un résultat du genre. Sur + de 1 millions de main sur les midstakes, je suis environ à 3PTBB/100, alors que si je joue en live sur les mêmes limites et que je calcule mon PTBB/100, il sera au moins 2-3 x supérieur. Non pas parce que le poker en ligne est truqué, mais parce que c'est plus difficile en ligne.

Donc je te laisse imaginer les joueurs qui ont un rendement de 2-3PTBB en live et qui décide de se lancer sur la 1-2 et la 2-4 en ligne .

Pokerman Pokerman ·  15 août 2012, 06:19

@ Philippe,

Le point que tu apportes est très certainement à considérer dans l'optique d'une étude comparative entre le live et le poker en ligne. Ça démontre aussi toute la complexité de tenter de faire une telle étude.

Une chose est sûre, si des vérifications de la totalité de la programmation était faite par des experts indépendants, on pourrait enfin en finir de ce débat. Actuellement, les propritaires de sites ont toute la latitude d'agir à leur guise et ça ne changera probablement pas pour l'ensemble de ceux-ci. Seul les sites étatiques ou licenciés risquent d'un jour, devoir se plier à des vérifications beaucoup plus rigoureuses qui pourraient être exigées par les autorités gouvernementales.

À cet effet, il me semble évident que nous n'avons rien à perdre,que l'on croit à l'honnêteté de la distribution des cartes ou non. En fait, nous avons tous à gagner car suite à une telle expertise, ce fameux débat serait enfin clos et tous auraient l'assurance de savoir exactement comment fonctionne les GNPA.

En terminant, je tiens à vous féliciter, toi et Alexandre pour la façon dont vous avez commenté, soit dans le respect et sans chercher à ramener le débat au contenant au lieu du contenu. Dans cette optique, je suis convaincu que tous apprécient vos commentaires et que personnes ne vous considèrent comme des vautours cherchant à démontrer une supériorité, détruire ou ridiculiser. Chacun a droit à son opinion et vision des choses et de l'exprimer. Bravo!

Alexandre Alexandre ·  15 août 2012, 07:56

Donc personne ne peut affirmer de vérité....véritable sur le fonctionnement de distribution des cartes...non ?

Pokerman Pokerman ·  15 août 2012, 10:50

À ce sujet, Mr Leblond pourrait certainement te donner une meilleure réponse que moi car il a déjà écrit quelques articles à ce sujet.

À mon avis, il est évident qu'il existe des vérités concernant le fonctionnement de la distribution des cartes à travers une théorie. Reste à déterminer si cette théorie est bel et bien ce qui est mit en pratique. Pour en être sûr, seules les vérifications par des experts indépendants pourraient nous le confirmer ou dénier. Je ne peux voir aucune autre façon d'y arriver autrement.

Jean Leblond Jean Leblond ·  16 août 2012, 12:13

Essentiellement, les jeux étant à espérance négative de gain, la rentabilité de l’industrie du jeu dépend de la capacité à convaincre une personne qu’elle a intérêt à commettre à répétition un geste qui lui est préjudiciable à long terme. Pour cela, le marketing tente de combler la perte monétaire par une compensation en plaisir, en excitation, en prestige, en rêve. Quand des scientifiques indépendants ont commencé à étudier la persistance au jeu, ils ont ajouté un autre concept à cette liste : l’illusion de contrôle. Comme les appareils de loterie vidéo (ALV) l’ont particulièrement mis en évidence, l’illusion de contrôle conduit à une dépendance pathologique dont les conséquences sont dévastatrices.

Depuis que son image rose-bonbon s’est amenuisée, l’industrie du jeu a développé une culture du secret qui a de quoi rendre la défense nationale jalouse. Pire, l’industrie est devenu super allergique aux scientifiques qui veulent voir ce qu’il y a dans la machine ainsi qu’aux experts en santé publique. Dans un geste qu’elle croit de protection, l’industrie a adopté l’attitude de ne jamais rendre de compte (donc de maintenir l’information à son minimum) ainsi que de toujours chercher à imposer le fardeau de la preuve à autrui.

Avec les jeux de compétition, comme le poker, certains joueurs copient l’industrie. Par exemple, quand des joueurs croient qu’ils ne parviennent pas à tirer un revenu autre que négligeable du poker, ils vont expliquer leur déveine par le fait qu’il n’y a pas assez de poissons sur le réseau. Ce n’est pas long avant qu’on voit apparaître tous les raisonnements voulant qu’on devrait taire tout ce qui pourrait inciter un poisson à ne pas jouer. Toute information pouvant révéler une position défavorable pour le poisson est catégoriquement niée, ridiculisée, et on exige qu’autrui fasse la démonstration du contraire sans qu’on n’ait rien à prouver soi-même.

Dans une perspective de santé publique, surtout après l’exemple des ALV, on ne peut pas accepter que des informations soient tues. Si un joueur est en position défavorable, il doit en être bien informé. Sinon, le problème de santé publique est garanti.

On aura beau étirer l’élastique du marketing au maximum, il existe une loi comportementale qui prendra toujours le dessus : l’impression de réalité est encore plus réelle que la réalité. Avec le poker en ligne sur EspaceJeux, à tort ou à raison, il est clair qu’un nombre appréciable de joueurs ont développé une perception de réalité qui met en doute l’intégrité. En première ligne, des joueurs, craintifs qu’EspaceJeux ne perde encore du trafic, se garochent pour déchirer leurs chemises, pour insulter. En seconde ligne, l’industrie fait la morte.

L’intérêt scientifique de ce qui se passe présentement consiste à suivre à quel point un mouvement consumériste (voir aussi 1 et 2) peut contraindre l’industrie à rendre des comptes. Est-ce que les snobs du poker pourront permettre à l’industrie de continuer à faire la morte? Compte tenu de l’anémie actuelle d’EspaceJeux-poker, les sceptiques sont peut-être plus convaincants. C’est à suivre!

Al S. Al S. ·  16 août 2012, 06:50

Aux parties à l'argent, le rake sur les sites .fr et .it est nettement plus élevé que sur les sites .com.

A titre, d'exemple, prenons une table de NL25 à laquelle six joueurs sont assis.

Sur pokerstars.com, le rake est de 4.50% jusqu'à un maximum de1.50 €. Pourtant, sur pokerstars.fr, en raison des frais exigés par Arjel, le rake est plutot de 6.5%, jusqu'à un maximum de 3.00 €. Puis, sur pokerstars.it, on prélève 5.50% jusqu'à 3.00 €.

Puisqu'il coute très cher de participer aux parties à l'argent sur ces sites, il n'est pas étonnant d'y constater un déclin d'achalandage. On l'a prévenu.

Poivre de Cayenne Poivre de Cayenne ·  16 août 2012, 06:53

(MAIN CRÈVE CŒUR) BADBEAT JACK POT
La SEULE et UNIQUE raison pour un salon de jeu (live ou internet) d’avoir une MAIN CRÈVE COEUR est d’attirer la clientèle.
Principal critère pour l’efficacité d’une MAIN CRÈVE CŒUR
Si elle est trop facile a battre : elle sera gagné trop souvent et le montant de la bourse à gagner sera négligeable donc elle n’atteindra pas son but
Si elle trop difficile a battre : le montant de la bourse va devenir énorme par son niveau de difficulté elle va décourager les joueurs donc elle n’atteindra pas son but
Comme dans toutes choses le gros bon sens est le JUSTE MILIEU
Dans la majorité des milliers de salons de poker Américain la norme du juste milieu pour la MAIN CRÈVE CŒUR est : A-A-A-10-10 OU A-A-A-J-J qui doivent-être battu en utilisant vos deux cartes de départ. Je crois que LT aurait eu avantage à utiliser la norme établie dans l’industrie du Poker Américain qui existe depuis plus de 50 ans et ne pas essayer de réinventer la roue.
Posez-vous cette question : Quelle est l’avantage pour EJ de ne pas utiliser le standard de l’industrie et d’avoir une MAIN CRÈVE CŒUR aussi difficile que J-J-J-J ?
Mon opinion en utilisant le standard de l’industrie ILS N’AURONT PAS LE CONTRÔLE sur qui va gagner et a quelle fréquence, par contre avec la MAIN CRÈVE CŒUR J-J-J-J ils peuvent dormir tranquille ils auront le loisir de faire gagner qui ils veulent quand ils le voudront.
Je suis très anxieux de voir s’ils vont OSER maintenir la cadence actuelle de 3 fois en 18 mois soit quand le montant de la bourse avoisine le million
Je vous repose ma question : Quelle est l’avantage pour EJ de ne pas utiliser le standard de l’industrie et d’avoir une MAIN CRÈVE CŒUR aussi difficile que J-J-J-J ?

Jean Leblond Jean Leblond ·  16 août 2012, 12:27

Bonjour Al S.

Les données du billet indiquent un transfert des parties payantes (cash games) vers les tournois ... en restant à l'intérieur du même système étatique. Malgré la migration, et en tenant compte de la fluctuation saisonnière, les revenus globaux des sites dot it apparaissent globalement inchangés ce qui laisse entendre que la dépense des joueurs n'a pas vraiment quitté les dot it pour le dot com. Pourtant, le retour vers le dot com est ce qui était anticipé. Difficile à croire que des mordus de cash games en viennent à préférer des tournois. Toutes les hypothèses sont à considérer.

Pokerman Pokerman ·  16 août 2012, 06:29

Je crois que le point de AI S est pertinent. Sûrement que plusieurs habitués de cash game se sont tournés vers les tournois parce qu'ils n'arrivaient plus à faire des profits à cause du rake. Nous savons que la marge de profit est généralement très très mince en cash game et avec de tels taux, plusieurs se sont retrouvés "break even" ou même perdant. De plus, avec tout ce qui s'est passé depuis un certain temps dans le monde du poker en ligne, je crois bien que plusieurs joueurs sont maintenant craintif de retourner vers les dot com et ont préféré tenter leurs chances en tournois. Ceux qui ne réussiront pas à retrouver la rentablité en tournoi se tourneront probablement éventuellement vers les dot com, le live ou plus drastiquement, de cesser de jouer.

En réponse à la question de Poivre de Cayenne, bien que je ne néglige certainement pas votre opinion et votre doute justifié, à mon avis, la réponse est bien simple: Sur internet, des mains comme AAA-1010 ou AAA-JJ sont beaucoup trop courantes et donc, la main crève-coeur risquerait d'être gagnée à tous les jours ou presque!

Il m'apparait évident que si le standard pour gagner le BBJP est aussi élevé, c'est parce que la distribution des cartes favorise l'obtention de mains beaucoup plus forte qu'en live, généralement parlant et que par la force des choses, ça démontre qu'il y a quelque chose de différent avec la distribution des cartes en live comparativement au net.

Évidemment, il faut prendre en considération le nombre de mains jouées en live comparativement au net. Il est évident qu'il se joue énormément plus de mains sur le net qu'en live et que ce fait tend à favoriser l'obtention plus fréquente de mains de telles forces. Par contre, bien que je n'ai aucune statistique à cet effet, il me semble effectivement louche que ce BBJP puisse avoir déjà été gagné à 3 reprises sur EJ. De plus, il ne faut certainement pas oublier que l'achalandage d'Espacejeux est très minime comparativement à plusieurs autres sites et qu'ainsi donc, un tel BBJP ne devrait probablement pas être gagné aussi souvent.

Il serait intéressant de pouvoir faire un comparatif avec les sites qui ont des BBJP. Ce comparatif devrait nous fournir un facteur qui serait déterminé en utilisant la fréquence où il est gagné, le nombre de mains jouées moyen pour chaque fois où il est gagné et bien sûr, il faut aussi déterminé une valeur comparative si les mains requises pour gagner sont plus ou moins exigeantes dépendamment du site évalué.

Il serait certainement aussi, très intéressant de savoir quelles sont les probabilités que le BBJP soit gagné sur Espacejeux. Si quelqu'un est très fort en mathématique d'analyse de probabilité, j'apprécierais vraiment qu'il nous donne la réponse à cette question. Il m'apparait évident que les probabilités sont extrêmement minces. Mais est-ce que ces probabilités rencontrent la réalité obtenues jusquà maintenant sur EJ? Je n'en suis vraiment pas sûr. Si on pouvait connaitre cette probabilité, on pourrait avoir une petite idée si elle est respecté jusqu'à maintenant car chaque main joué sur EJ comme partout ailleurs est numérotée et ainsi donc, il serait sûrement facile de faire une évaluation à savoir si l'écart-type est respecté.

Malheureusement je n'ai pas de données à cet effet. Si quelqu'un a de l'information pertinente à ce sujet et pourrait nous offrir une telle analyse, incluant bien sûr, Espacejeux, je suis convaincu que beaucoup de gens seraient très intéressés à en étudier les résultats!

Al S. Al S. ·  17 août 2012, 06:02

@Jean LeBlond

Si je ne me trompe pas, les Français n'ont pas le droit de quitter les sites .fr pour les .com, tout comme les Italiens sont obligés de jouer sur les .it. Je n'exclue pas que certains petits sites .com acceptent les Français et les Italiens, mais ce n'est pas le cas de pokerstars.

Donc, un Français qui trouve que cela coute trop cher de participer aux parties à l'argent sur un .fr n'a pas vraiment l'option de payer moins de rake sur un .com.

Poivre de Cayenne Poivre de Cayenne ·  17 août 2012, 07:24

J'ai fait une recherche rapide sur le calculateur du site hendonmob.com
J-J CONTRE Q-Q
Flop J-J-Q
Probabilité J-J 95.55% Q-Q 4.44%
Pour une paire de Q-R-A les probabilités de battre J-J sont de 4.4%
En 18 mois pour que cela arrive 3 fois il faut que 68 joueurs aient eus 4 VALETS
Avec l’achalandage médiocre sur EJ tirer vos propres conclusions……

philippe philippe ·  17 août 2012, 03:05

J'ai pas les chiffre exactes, mais ya pas juste JJJJ, mais des dizaines d'autres possibilités de la hitter le BBJP, QQQQ vs Straight flush, etc. straignt flush vs straight flush, donc les suited connected donne aussi des chances.

Même si c'était environ 1x sur 1 million qu'une situations semblables se produirait. il se joue quand même environ 300 000 à 400 000 mains sur les tables BBJP/mois, donc ça serait juste ev 0 qui hit 3x par année.

Pokerman Pokerman ·  17 août 2012, 06:08

C'est exact qu'il existe quelques différentes combinaisons possible pour que le BBJP soit gagné. Mais il faut bien comprendre qu'il faut combiner 2 mains que l'ont obtient extrêmement rarement, combiné au fait que les 2 cartes de chacun des 2 joueurs impliqués fassent partie intégrante de cette main et que, bien évidemment, ces 2 mains aient été jouées.

Bien que je n'ai aucune statistique à cet effet, j'oserais tout de même dire qu'à mon avis, les chances que tous ces évènements soient combinés sont moindre qu'une chance sur un million. J'aimerais vraiment que Mr Leblond nous offre son opinion à ce sujet car je sais qu'il s'y connait en statistique même si une telle évaluation dépasse probablement toute analyse logique. Je n'en ai aucune idée.

Jean Leblond Jean Leblond ·  17 août 2012, 10:58

@AI S.

En France, l’ARJEL exerce un contrôle sévère sur les sites non licenciés qui acceptent des clients français. En Italie, l’AAMS fait aussi des efforts en ce sens pour les sites qui acceptent des joueurs italiens. En théorie, la dépense au jeu est captive dans le territoire.

Par contre, si les pratiques commerciales des sites sont surveillées, les joueurs ne le sont pas. Il y a toujours la possibilité d’utiliser un VPN pour être identifié comme étant Russe, Japonais ou Canadien. Il y a des VPN dans de nombreux autres pays. On se doute bien que les VPN canadiens sont très actifs. En 2009, le président de Loto-Québec croyait que le volume du jeu en ligne au Canada représentait 1,2 milliards de dollars (environ 300 millions pour le Québec dont la population représente 23% du Canada). On légalise le jeu en ligne au Québec, et les revenus sont d’à peine 20 millions toutes activités confondues. L’explication la plus vraisemblable est que la dépense attribuée aux Canadiens est, en fait, une dépense étrangère qui passe par des VPN canadiens. Dans ce cas, les VPN canadiens apparaissent très utilisés, probablement surtout par des Américains.

À ma connaissance, personne n’a jamais évalué à quel point les Français ou les Italiens sont familiers avec les VPN (ou autres moyens pour arriver au même objectif). À tout le moins, les données de l’AAMS suggèrent que les Italiens ne les utilisent pas massivement car la dépense au jeu apparaît rester dans le territoire.

Quoi en penser? Je privilégie l’hypothèse que la plupart de la dépense au jeu (l‘argent laissé en commission) provient de joueurs récréatifs, qui n’ont pas de motivation à faire trop compliqué en utilisant un VPN, et qui se rabattent sur les tournois pour un motif X. Est-ce que ce motif X réside dans un rake trop élevé dans les parties à l’argent? Le rake est pas mal élevé aussi pour les tournois. De plus, il n’y a qu’une poignée de joueurs qui font de l’argent à chaque tournoi … et encore bien peu d’argent à moins que la mise de départ soit très élevée. Je ne suis pas encore certain que les tournois puissent être un meilleur choix financier que les parties à l’argent lorsque le rake est élevé comme en France ou en Italie. Évidemment, avoir un peu plus de données comportementales ne nuirait pas.

sebasdess sebasdess ·  19 août 2012, 03:09

Citation:
"Bien que je n'ai aucune statistique à cet effet, j'oserais tout de même dire qu'à mon avis, les chances que tous ces évènements soient combinés sont moindre qu'une chance sur un million. J'aimerais vraiment que Mr Leblond nous offre son opinion à ce sujet car je sais qu'il s'y connait en statistique même si une telle évaluation dépasse probablement toute analyse logique. Je n'en ai aucune idée."

Je ne suis pas monsieur Leblond, mais je peux te répondre.
Avec les règles actuelles du badbeat jackpot, celui-ci se produira statistiquement 1 fois à chaque 348 432 mains sur une table à 10 joueurs.

Ceci dit, dans les faits, ca risque d'être plus élevé que ce que je dis, puisque toutes les mains ne vont pas systématiquement jusqu'à la rivière et que certaines mains sont folder préflop. (ex: un joueur peut avoir 46s et le flop peut tomber AA3 vs. un joueur qui a AA... le joueur avec 46s foldera probablement préflop ou sur le flop... alors que le turn-river pourrait apporter un 5-7 suited complétant la straight flush). De sorte que c'est pratiquement impossible de vraiment calculer exactement les chances que tombent le badbeat jackpot puisque cela dépend du type de joueur à la table (+ les joueurs sont looses, meilleures sont les chances; plus les joueurs sont passifs, meilleures sont les chances)

Également, petite précision concernant les vpn suite au commentaire de M. Leblond:
- En 2009, les américains avaient bcp de possibilités pour jouer en ligne sans vpn. Je doute qu'ils utilisaient massivement des vpn canadiens, car ils pouvaient jouer sur Stars, FullTilt, Merge, Cake et d'autres réseaux sans les problème reliés aux vpn. Donc à quoi bon pour eux de se créer des problèmes (lag relié au vpn, difficulté à déposer et retirer son argent, augmentation des risques de déconnexions) pour jouer sur des réseaux secondaires? Peut-on réellement penser qu'un grand pourcentage du volume canadien de jeu de poker proviendrait d'américains qui désirent se donner + de troubles pour jouer sur des réseaux dits "secondaires"? Ca ne fait aucun sens. La disparité entre le volume de jeu estimé et le volume de jeu réel a assurément une autre explication que les américains qui utilisent des vpn canadiens! ;)
- Concernant les italiens, ces derniers n'ont pas besoin de VPN puisque de nombreux sites parallèles ont vu le jour et accueillent les italiens (un de mes sites réguliers est d'ailleurs un de ces sites italiens). Ces sites ont d'ailleurs un trafic surprenamment élevé, composé en grande partie d'Italien et, à moindre échelle, de joueurs qui veulent profiter des italiens (qui sont en général très fish!). A noter que les italiens ne pouvaient pas jouer de cashgame, donc un réseau parallèle s'est créé rapidement dès l'application de la législation...

Sebasdess
www.pokercollectif.com

Al S. Al S. ·  20 août 2012, 06:12

Statistiquement, si personne ne fold, il est trois fois plus difficile de remporter la main crève-cœur sur une table de six joueurs que sur une table de dix joueurs.

10! / ( 8! 2!) = 45, mais 6! / (4! 2!) = 15

Pokerman Pokerman ·  23 août 2012, 06:37

@ Sebasdess,

J'aimerais que tu détailles un peu plus d'où viens ce 1/348432. Ce que j'ai réussi à trouver sur le net, c'est une probabilité de 0.00000287% pour un quad J ou mieux pour gagner un BBJP. Mais en utilisant la règle de 3 pour ramener l'équation à 1 sur combien, j'arrive plutôt à 1 chance sur 34 843 205, ce qui est donc 100 moins que ton calcul. Peut-être que je fais une erreur quelque part mais je n'arrive pas à l'identifier. Voilà pourquoi j'aimerais que tu précises un peu plus ta réponse. Merci de ton aide...!!!

Al S. Al S. ·  23 août 2012, 02:37

@Pokerman

0.00000287  =  1/ 348,432

Je pense que l'estimation est bien 0.00000287, pas 0.00000287%, qui serait 0.0000000287

Al S. Al S. ·  23 août 2012, 02:59

@Jean Leblond

J'abandonne dans le même sens que Sebasdess, c-a-d- que la hypothèse d'une invasion du Canada des Américains par VPN en 2009 est peu vraisemblable.

Quant à la chiffre de 1.2G avancée par Loto-QC, savez-vous si cela représente le montant des mises ou le montant de la revenu ? Quels jeux y sont compris? Par quel moyen est-on arrivé à l.2G?

Dans tous les cas, même si le montant de 300M pour le Québec était exact, il ne fallait pas s'attendre à ce que espacejeux capte 100% du marché.

Pokerman Pokerman ·  23 août 2012, 05:50

@ AI S,

Merci pour l'information! Je comprend maintenant!

Donc, effectivement, il devient impossible en pratique de calculer les probabilités qu'un BBJP soit gagné.

Jean Leblond Jean Leblond ·  24 août 2012, 12:22

@ AI S.

Loto-Québec n’a jamais voulu rendre publique l’étude du Boston Consulting Group qui a guidé son anticipation des revenus. Quand l’INSPQ a réclamé les documents qui étaient supposés démontrer la nécessité et la viabilité du projet d’EspaceJeux, on a reçu des documents écrits en suédois, mais pas l’étude du Boston Consulting Group.

Quoiqu’il en soit, c’est clair qu’on y parlait de revenus dont le gouvernement du Québec aurait été privé. Il ne s’agit pas du montant des mises.

Les principales firmes comptables, qui se spécialisent dans l’économie du jeu en ligne, ne sont pas exagérément explicites concernant les sources de leurs données. Dans le cas des sites de poker de compagnies publiques inscrites en bourse, on laisse entendre que l’information pourrait provenir directement des compagnies. Dans le cas des compagnies privées, on ne laisse rien entendre. Bref, les portions du marché provenant de différents pays seraient estimées en fonction des adresses fournies par les détenteurs de comptes ou de leurs adresses IP. Pendant longtemps, personne n’a pu produire une donnée permettant de douter de cette croyance.

Depuis 2011, l’étude de l’université de Hambourg amenuise cette impression car les données pour le Québec (voir page 30) collent davantage à l’étude québécoise de prévalence de 2009 qu’aux estimés du Boston Consulting Group.

L’étude de prévalence de 2009 a rapporté 86804 joueurs en ligne, dont 52516 (60,5%) ont joué au moins une fois au poker en ligne durant l’année. Malheureusement, les joueurs en ligne semblent avoir mentionné leurs mises (une moyenne de $9903) plutôt que leur dépense au jeu. Si c’était une perte moyenne, les listes d’attente pour les services cliniques déborderaient; ce qui n’est pas le cas. Pour cette raison, on ne peut pas multiplier le nombre de joueurs de poker en ligne par un estimé de leur dépense. Néanmoins, pour les gens de Hambourg, le marché québécois (66912 joueurs) du poker en ligne en 2010 (hors EspaceJeux) était de 42 millions US. Si la dépense au poker est la principale dépense des Québécois dans le jeu en ligne, on n’explique pas l’estimé global de 300 millions pour les jeux en ligne toutes activités confondues.

Si on écarte l’hypothèse que les firmes comptables mentent ou produisent des estimés frivoles, il faut expliquer techniquement comment les firmes comptables en sont venues à gonfler autant les estimés pour le Canada. L’explication technique la plus vraisemblable est que la nationalité apparente n’est pas toujours la nationalité réelle.


La méthode de calcul des estimés des revenus nationaux du jeu en ligne vous apparaît floue? Bienvenue dans le club. C'est ce que les scientifiques québécois n'arrêtent pas de dénoncer en exigeant plus de transparence!

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Aucune annexe



À voir également

You_got_my_number__5411729245_.jpg.jpg

Les 639 premiers jours de bingo en ligne sur EspaceJeux

Sur le site EspaceJeux de Loto-Québec, le bingo en ligne a été inauguré de 12 juin 2014 avec deux...

Lire la suite

LQ_2016-02-29_BalancePrecision.png

Les tirages du Lotto 6/49 pourraient ne pas être ce qu’on croit

Quand on regarde un tirage du Lotto 6/49, sauf la couleur et le numéro, on voit 49 boules...

Lire la suite