Zzzzzzzz

180px-sleep_on_computers.pngLa transition des parties à l’argent (cash games) vers la formule tournoi est probablement un ajustement spontané de l’écosystème du poker en ligne. Le phénomène est constaté en France, quoiqu’encore modeste. Il est beaucoup plus marqué en Italie où la clientèle s’est initiée au poker en ligne en étant forcée de ne jouer que des tournois, d’où une résistance probablement moindre à délaisser les parties en argent. Si c’est vraiment un ajustement spontané, il va certainement se produire partout. Alors, comment un site étatique peut-il en profiter?

Connaître la ou les raisons de cette transition aiderait grandement à prévoir comment s’ajuster. Malheureusement, l’industrie du jeu témoigne d’une aversion à l’égard des scientifiques … surtout s’ils ont déjà intégré à leurs raisonnements le concept de santé publique. L’AAMS et l’ARJEL n’endossent pas autant le culte du secret. Mais, leurs données restent insuffisantes.

Cela demeure une opinion de chercheur en psychologie : la motivation principale de la transition réside plausiblement dans le désir des joueurs récréatifs, qui aiment vraiment le poker, de se confronter à chances égales (outre le talent) avec des partenaires humains, qui aiment tout autant le poker, plutôt qu’à des robots ou des vautours dont la performance est dépendante de l’utilisation unilatérale de logiciels d’aide à la décision. Il est certain que l’ajustement doit être centré sur celui qui sort un dollar de sa poche pour jouer plutôt que sur celui qui essaie de jouer avec le dollar des autres. Dans ce contexte, il s’agit du joueur récréatif qui aime le poker … plus pour le poker que pour l’argent.

Chez EspaceJeux, on est à des années-lumière de ce contexte. Par exemple, plutôt que de construire un palmarès des joueurs habiles au poker, la formule du tableau des meneurs met plutôt l’emphase sur ceux qui dépensent le plus. Cette approche est fondée sur le postulat qu’il faut récompenser impérativement le joueur qui joue le plus avec l’argent des autres (un gros payeur de commission) car ce serait lui qui attire les joueurs récréatifs (ceux qui sortent véritablement de l’argent de leur poche). Présentement, la transition des parties à l’argent vers les tournois défie ce crédo.

Quand EspaceJeux remplit la loge corporative qu’elle possède au Centre Bell (pour voir jouer au hockey les Canadiens de Montréal) avec ses gros payeurs de commission, elle récompense des gens qui nuisent plausiblement à l’expérience récréative des joueurs qui sortent réellement un dollar de leur poche.

On ne reviendra pas sur le problème posé par l’utilisation incontrôlée des logiciels d’aide à la décision. L’obstacle reste majeur. Il existe plusieurs autres aspects du jeu sur EspaceJeux qui témoignent d’un préjugé contreproductif favorable au vautour plutôt qu’au bénéfice du joueur récréatif. Et cela va continuer! Le projet d’un enregistrement tardif (voir commentaire 19) promet d’amenuiser encore plus la liberté du joueur récréatif de choisir, de manière éclairée, les tournois auxquels il participe.

Parmi les aspects actuels du jeu qui détruisent considérablement l’expérience récréative du joueur, il y a la possibilité de jouer plusieurs parties en simultané (ce que plusieurs désignent par l’expression multitabling). Même équipé au maximum des logiciels disponibles, plusieurs vautours ne parviennent pas à obtenir plus qu’un avantage minime, vraiment minime. Pour obtenir un revenu autre qu’insignifiant, il leur faut jouer un grand nombre de tournois ou de parties en simultané. Pour le joueur récréatif, ce comportement des vautours a deux conséquences irritantes. Le vautour, qui se disperse trop, tarde à annoncer ses décisions. Cela ralentit le jeu au point d’en devenir ennuyant, endormant, désagréable et surtout préjudiciable. Et, si le vautour est vraiment débordé, le chronomètre termine le décompte et le joueur est déclaré temporairement absent. En tournoi multitables, quand à une table de 10, il y a 3 ou 4 vautours qui agissent ainsi, le joueur récréatif devient désavantagé car son solde de jetons croît moins rapidement qu’un autre joueur participant à une table où tout le monde est continuellement actif et où les perdants sont plus souvent remplacés par des joueurs qui apportent une nouvelle provision de jetons. Les vautours créent alors une inégalité entre les joueurs qui désavantage dès le départ du tournoi. Aucun joueur récréatif ne veut payer pour de telles sangsues.

Pour l’instant, l’ajustement spontané de l’écosystème incite plausiblement les joueurs récréatifs à transiter vers les tournois où les vautours ont moins d’emprise. Une gestion éclairée conseille de renforcer les obstacles pour empêcher que les vautours se rabattent là où les joueurs récréatifs cherchent refuge.


Dessin : Snapperhat

Jean Leblond

Author: Jean Leblond

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (6)

Pokerman Pokerman ·  10 août 2012, 12:17

En lisant votre article, j'ai réalisé une chose: Je fais parti des vautours du poker car j'utilise un logiciel d'assistance. Je l'assume. Par contre, étant seulement un joueur récréatif, je me classerais dans une autre classe: "Les vautours récréatifs".

Comme je l'ai déjà mentionné dans un autre commentaire, il ne faut pas confondre "joueur récréatif" et "mauvais joueur". Un joueur récréatif peut très bien être un bon joueur ou un mauvais tout comme un vautour peut être l'un ou l'autre. De plus, il y a aussi le joueur "amateur". Celui-ci, à mes yeux, est quelqu'un qui joue, occasionnellement et qui n'a pas beaucoup de connaissance des techniques de jeu. Ainsi donc, celui-ci est définitivement le plus vulnérable aux tables. Il fait sûrement parti de ceux qu'on appelle "les fishs" ou encore "les donks".

Selon moi Mr Leblond, le pourcentage de joueur récréatif ou amateur qui joue réellement pour le plaisir et non pas pour gagner doit être passablement bas. À mes yeux, tous les joueurs jouent avec l'espoir et le désir d'être un joueur gagnant à plus ou moins long terme. Voilà d'où peut venir la motivation d'utiliser un logiciel d'assistance. Le joueur le moindrement renseigné au sujet du poker en ligne est conscient de l'existence de ce type de logiciel et, logiquement, voudra s'en procurer un afin d'être compétitif face aux autres joueurs qui en utilise un. Une chose est sûre, bien que je sois un passionné du poker, mon plaisir vient, en grande partie, du fait que j'arrive à gagner. Il est sûr que, même si je perd, si j'ai bien joué, j'en retire un plaisir. Mais si je perd constamment même en jouant très bien, mon plaisir en est grandement affecté et je suis convaincu que c'est la même chose pour la grande majorité des joueurs, qu'il soit vautour, récréatif ou même amateur.

Le monde du poker en ligne est, comme bien d'autres compétitions, sans pardon. Il appartient à chacun d'avoir les outils nécessaires afin de faire face à à celle-ci. Il appartient à chacun de s'enquérir des connaissances et outils nécessaires afin d'être compétitif.

Très honnêtement, je n'ai absolument aucune honte à me considérer moi-même comme un vautour à cet effet. J'irais même jusqu'à dire que celui qui s'aventure dans le monde du poker en ligne sans les outils nécessaires pour faire face à ceux-ci, est responsable des résultats qu'il risque d'obtenir, soit des pertes.

Par contre, encore là, il ne faut pas confondre mes propos. Je ne défend pas l'écart qui peut être engendré par les outils disponibles à tous les joueurs. Mais, qu'on le veuille ou non, c'est au joueur d'être équipé pour faire face à la compétition. Pour ma part, je préfèrerais de loin que tous ces outils n'existent pas ou ne soient pas légaux. Mais, évidemment, pour être illégaux, il faut que les sites soient en mesure de les détecter et de les bloquer. Qu'un site déclare que ce type de logiciel est illégal sur leur site mais qu'il n'est pas en mesure de les contrôler est totalement nul.

Donc, à mon avis, malheureusement, pour le moment, il appartient à chacun d'être équipé pour faire face à la compétition en attendant un changement majeur dans la philosophie de gestion des sites de poker. Mais, croyez-moi, ce n'est pas demain la veille....!!!

Au sujet du tableau des meneurs, j'ai déjà fait un commentaire à ce sujet. Encore ici, on pourrait en parler longtemps car, tout comme pour la dynamique "vautour / joueur récréatif / amateur", le sujet est réellement complexe car, en réalité, les "vrais" joueurs rentables pour les sites sont ceux qui perdent le plus en faisant transitter une partie de leur argent perdu, en commission par l'entremise des joueurs les plus actifs.

Il est clair que la philosophie des sites de poker est de récompenser ceux qui leurs rapportent, directement, le plus d'argent en commission, soit les joueurs les plus actifs. Par contre, on peut certainement se questionner au sujet des impacts de ce choix sur le long terme. Bien sûr, ils consolident la présence des joueurs "rentables" pour eux, par contre, en grande majorité, ceux qui rapportent le plus aux sites, sont sûrement parmis ceux qui dépensent le moins. En fait, pour pouvoir payer de grosses sommes en commisssion, il est pratiquement nécessaire d'être, au minimum, un joueur qui ne perd pas au jeu ou sinon, d'avoir des moyens financiers bien au-delà de la grande majorité des gens.

Donc, finalement, ceux qui permettent à ces joueurs d'être les plus rentables, sont ceux qui perdent le plus d'argent sur le long terme. À mon avis, il serait sûrement pertinent, pour les gestionnaires de sites de poker de réévaluer leurs choix de récompenser uniquement ceux qui sont rentables pour eux car, sur le long terme, ceux-ci risquent de devenir ceux qui les tueront. Il faut avouer que le problème est complexe.

Une chose est sûre, ceux qui trônent au sommet du classement des meneurs ne sont pas nécessairement les meilleurs joueurs mais bel et bien ceux qui jouent le plus. Comme je l'ai déjà mentionné, un vrai classement devrait être fait, en tournoi, en se basant sur le ROI (Return On Investment) d'un joueur et en cash game, sur le BB/100 (Nombre de big blinds ou encore de big bets par 100 mains jouées). Ainsi donc, avec un tel système de classement, qui pourrait, par exemple, en tournoi, être basé sur les 20 tournois meilleurs tournois mensuels de chaque joueur et en cash game, il pourrait simplement être basé directement sur cette donnée qu'est le BB/100 mensuel, le joueur récréatif aurait pratiquement autant de chances de trôner au sommet du classement que n'importe quel autre joueur qui joue beaucoup plus souvent que lui, ce qui, à mon avis, serait certainement une excellente façon de remettre un équilibre entre les "producteurs de commission", les joueurs récréatif et amateurs, où l'un et l'autre sont nécessaire pour maintenir l'écosystème du poker en ligne en bonne santé.

Une chose est sûre, qu'Espacejeux invitent leurs gros payeurs de commissions à des parties de hockey ne tend certainement pas à consolider leur écosystème. Il y a certainement des façons très simples d'offrir ce genre de choses tout en offrant une chance égale de gagner autant au vautour qu'au joueur récréatif et qu'à l'amateur.

Concernant votre point de vue au sujet des inscriptions tardives, je comprend votre raisonnement. Mais, tant et aussi longtemps qu'il n'existera pas de classification des joueurs, ce projet n'aura pas, à mon avis, tellement d'impact pour le joueur récréatif ou amateur. Par contre, à tout le moins, d'être en mesure de s'inscrire jusqu'à la dernière seconde avant l'heure prévue pour un tournoi serait déjà une grosse amélioration. Actuellement, la période d'inscription, pour la grande majorité des tournois, s'arrêtent quelques minutes avant l'heure prévue du tournoi, ce qui engendre certainement de la frustration pour celui qui aurait voulu s'inscrire à la dernière minute. Espacejeux est le seul site que je connaisse qui a ce problème et c'est totalement ridicule et inacceptable.

Finalement, concernant le "multitabling" et les vautours, je vous accorde qu'il y a certainement certains de ceux-ci qui agissent ainsi et nuisent évidemment à maintenir l'écosystème adéquat. Par contre, soyez assuré que ce ne sont pas seulement les vautours qui jouent plusieurs tournois en simultané.. Même les joueurs récréatifs ou amateurs peuvent le faire en ayant le moindrement d'expérience. Évidemment, l'utilisation d'un logiciel d'assistance devient encore plus pertinent pour espérer faire une performance acceptable.

Si les vautours nuisent à l'écosystème du poker en ligne en multitablant et ce, au dépend du joueur récréatif ou amateur, le point majeur à cet effet est certainement que celui-ci, en étant présent sur plusieurs tournois en simultané et qui utilise un logiciel d'assistance, réussira à obtenir de meilleurs résultats que la plupart des joueurs récréatifs et amateurs. Mais encore une fois, il ne faut pas oublier non plus le fait qu'un joueur ayant une bonne technique de jeu associé à l'utilisation d'un logiciel d'assistance pourra être perçu comme une menace pour l'écosystème parce qu'il réussira certainement à obtenir de meilleurs résultats que le joueur récréatif ou amateur.

Je fais moi-même parti de ceux qui multitables et soyez assuré que je ne fais pas parti de ceux qui retarde la partie. De plus, comme vous le savez sûrement, sur Espacejeux, de multitabler est définitivement un exploit. À plus de 3 ou 4 tournois, ça devient extrêmement difficile de suivre le jeu à cause de la médiocre qualité de la plateforme. Il est définitivement plus facile de jouer 10 tournois sur Pokerstars que 3 ou 4 sur Espacejeux. Ça n'a aucun sens. Semble-t-il qu'ils sont à tester une nouvelle plateforme à cet effet, entre autres. Ce n'est clairement pas un luxe.

Sur Espacejeux, c'est incroyable de constater à quel point il y a beaucoup de joueurs qui retarde, volontairement, le jeu. Ça devient vraiment désagréable et irritant, surtout si l'on ne joue qu'un seul tournoi. À plusieurs reprises, lorsque je voyais des joueurs prendre beaucoup trop de temps pour faire leur "move", je faisais une recherche avec leur pseudonyme sur le site pour voir combien de tournois il jouait en simultané et, la plupart du temps, ceux-ci n'en jouait qu'un seul et unique. Ainsi donc, ce n'est pas nécessairement parce qu'un joueur multitables qu'il retarde le jeu.

À mon avis, la raison pourquoi certains joueurs ont ce comportement vraiment désagréable, c'est possiblement parce qu'ils ont lu quelque part, que le GNPA distribue les cartes en fonction du temps, incluant les mouvements de souris des joueurs et les délais pour faire leurs "moves". Aussi, je suis convaincu que certains croient réellement qu'en agissant ainsi, ils réussiront à obtenir de meilleurs cartes sur le "board". C'est tellement ridicule. De toutes façons, de tous ceux qui agissent ainsi, rarement ceux-ci sont des joueurs qui démontrent une technique de jeu respectable et donc, ne sont probablement pas des joueurs gagnants. Selon moi, au lieu d'agir stupidement de la sorte, ils feraient beaucoup mieux d'apprendre à jouer et bien sûr, de s'équiper de logiciel d'assistance.

De plus, le point que vous soulevez concernant le fait que, de retarder le jeu, peut nuire aux autres joueurs est bel et bien vrai. Mais encore là, il y a l'autre côté de la médaille où, parfois, de ralentir le jeu fait parti d'une stratégie gagnante au poker. Je l'utilise moi-même fréquemment et ce, sans aucun remord, lorsque la situation l'exige. Mais, évidemment, nous verrons, régulièrement, sur Espacejeux, plus particulièrement, des joueurs retarder volontairement le jeu sans aucune raison pertinente. À ce moment, il est clair pour moi qu'ils n'agissent ainsi que dans l'espoir d'obtenir de meilleures cartes. On est pas sorti de l'auberge comme on dit...!!!

En conclusion, je suis tout à fait d'accord à dire que, malgré tout, les tournois tendent à équilibrer le jeu entre les vautours, les récréatifs et amateurs et si l'utilisation des logiciels d'assistance était impossible, cette équilibre serait beaucoup mieux. Mais, à mon avis, les vautours ne doivent pas porter tout le blâme de ce déséquilibre. Les gestionnaires des sites sont, en fait, les vrais responsables de ce phénomène et ce sont eux qui ont le devoir de rendre le jeu équilibré et intègre pour tous les joueurs.

Jean Leblond Jean Leblond ·  10 août 2012, 02:16

Bonjour Pokerman

EspaceJeux-poker doit respecter deux contraintes : (1) l’écosystème est à construire, et (2) c’est un site étatique.

C’est clair que, en 2009, le marché a été mal évalué. La stratégie de marketing viral n’est jamais parvenue à créer le buzz miraculeux. Avec ses prétentions de trôner au sommet d’une chaîne alimentaire, la communauté locale visible du poker en ligne est carrément baveuse et chiante. L’obstacle est un mur! Quels que soient les raisonnements qui expliquent, et peut-être justifient, certaines pratiques, il reste que, après 20 mois d’opération, l’écosystème demeure pauvre malgré qu’EspaceJeux l’ait continuellement ensemencé avec des tournois à lots garantis déficitaires. C’est certain que le laisser-faire ne génère rien et que l’injection d’argent dans l’écosystème a échoué. La solution est certainement une étude proactive des écosystèmes qui réussissent et surtout une protection des mécanismes d’autorégulation. Si la transition vers les tournois est un mécanisme d’autorégulation, il faut impérativement comprendre quelles en sont les conditions essentielles … et les imposer.

Un site étatique doit en plus assurer que les joueurs ont des chances égales (outre le talent). Quand tout le monde a accès aux mêmes outils, et que ceux-ci sont raisonnablement expliqués, l’environnement de jeu peut être adapté aux désirs des joueurs de rivaliser en fonction d’une infinité de règles ou de pratiques. Mais, tout doit être clair.

Un vautour récréatif? Le vautour n’aime pas le poker et n’y est pas vraiment habile. Sans l’usage unilatéral d’un logiciel d’aide à la décision, il est perdant. Un joueur récréatif peut être faucon, mais pas vautour.

Pokerman Pokerman ·  10 août 2012, 06:25

Bonjour Mr Leblond,

Je suis tout à fait d'accord à dire qu'Espacejeux doit respecter ces 2 contraintes et certainement plusieurs autres. De s'aventurer dans le monde du poker en ligne comportait un très grand risque pour un site étatique et jusqu'à maintenant, qu'on le veuille ou non, les résultats tendent beaucoup plus vers l'échec que vers la réussite. Je veux bien comprendre qu'il faut laisser la chance au coureur mais il me semble que le coureur court déjà depuis on bon bout de temps pour s'en aller nul part et n'obtenir que très peu de résultats positifs et beaucoup de résultats négatifs.

Effectivement, l'écosystème est encore à construire pour Espacejeux. À cet effet, il n'est jamais trop tard pour changer leur façon de gérer l'ensemble du site afin de rendre l'expérience de jeu beaucoup plus intéressante pour tous les joueurs. Par contre, il est évident que, de par leur statut étatique, la tâche n'est pas mince de réussir à mettre en place un écosystème sain et intègre tout en donnant satisfaction à tous les joueurs de tous les niveaux. Qu'on le veuille ou non, les joueurs régulier de poker en ligne veulent avoir droit aux mêmes facilités, avantages, droits et bonus que ce que les sites offshores leurs offres mais pour un site étatique, je crois bien qu'il est impossible de compétitionner avec ceux-ci, justement parce qu'ils gèrent un site étatique et non pas une entreprise privée basée aux îles Mouk-Mouk, là où les lois permettent n'importe quelle escroquerie. Ainsi donc, à mon avis, un site comme Espacejeux n'a pas d'autres choix que de cibler une clientèle autre que les joueurs vraiment régulier, voire professionnel. Ils doivent se concentrer sur le joueur récréatif et amateur et donc, de mettre en place un écosystème leur donnant satisfaction. Mais à mon avis, j'ai bien peur qu'ils n'arriveront jamais à construire quelque chose de solide. Le mal est déjà fait. On a pas une 2ième chance de faire une 1ère impression et à cet effet, ils ont largement échoué à bien des niveaux.

Dans d'autres commentaires précédant, j'ai déjà étalé ma vision de ce site à plusieurs niveaux expliquant, à mon avis, l'échec général du site. Dès le départ, de s'associer à GTechG2 a été une grave erreur car la plateforme de ceux-ci n'est vraiment pas compétitive. À celà, il faut ajouter leur service à la clientèle non professionnel et leur gestion déficiente de l'ensemble des opérations. Bien sûr, comme je le dénonce depuis très longtemps, la distribution douteuse des cartes est certainement un facteur déterminant concernant les résultats actuel du site.

Il y a énormément de joueurs de poker au Québec. Donc, le potentiel d'achalandage du site existe bel et bien. Mais pour avoir atteint un niveau acceptable de trafic sur leur site, il aurait fallu que tous les points ci-haut mentionnés aient été accomplis. Aujourd'hui, il est probablement trop tard et les gens, en général, n'ont aucune confiance au poker en ligne.

En ce qui concerne la communauté local visible du poker en ligne, comme vous le savez, tout comme vous, j'ai été victime de leur attaques. Il est clair que ces comportements n'aident certainement pas à développer un écosystème sain et respectueux et, malheureusement, je ne crois pas que les choses changeront un jour pour cette catégorie de gens où le besoin de rabaisser ceux dont l'opinion divergent de la leur est incontrôlable.

Comme je l'ai mentionné précédemment, si Espacejeux délaisse cette catégorie de joueurs pour se concentrer sur les joueurs récréatifs et amateurs, à mon avis, la plupart de ceux-ci seraient, par la force des choses, éliminés de l'écosystème du site car je crois, qu'en bonne partie, ceux-ci font parti des joueurs régulier de poker en ligne.

Comme je l'ai mentionné dans mon 1er commentaire ci-haut, je suis tout à fait d'accord que, pour que l'écosystème soit établi, Espacejeux a l'obligation de s'assurer que tous les joueurs aient accès aux mêmes outils que n'importe quel autre joueur. Donc, comme nous savons très bien qu'actuellement, les logiciels d'assistance sont utilisé sur leur site, ils ont l'obligation pressante d'établir des règlements à ce sujet et de mettre en place des procédures de contrôle. Comme on le sait déjà, une excellente façon de contrer ce phénomène est de rendre accessible à tous les joueurs, ce type de logiciel comme le fait dorénavant Carbon Poker, qui pourtant, fait parti des sites supposément douteux que dénoncait Loto-Québec pour tenter de justifier la mise en place d'Espacejeux. Aujourd'hui, on se retrouve avec des sites, supposément douteux qui offrent, et de très loin, un meilleur écosystème et plus d'intégrité que leur site.

Encore une fois, même si j'avoue utilser Holdem Manager, je suis totalement d'accord que ce type de logiciel devrait être interdit et inaccessible sur Espacejeux. J'aimerais réellement pouvoir pratiquer ma passion tout en étant assuré que chacun de mes adversaires n'ont ni plus ni moins d'outils que moi pour les aider à prendre leurs décisions. Ainsi donc, un bon joueur serait réellement un bon joueur et non pas un joueur qui est mieux équipé que les autres pour jouer. Mais, malheureusement, pour le moment, puisque l'utilisation de ce type de logiciel est possible et qu'il est évident que beaucoup de joueurs les utilisent, je serais idiot de ne pas l'utiliser simplement pour avoir bonne conscience. En fait, j'ai d'ailleurs très bonne conscience de l'utiliser car ainsi, je sais que celui contre qui je perdrai, ne me fera pas perdre parce qu'il est simplement mieux équipé que moi.

Je termine sur une note un peu plus légère en vous exprimant mon soulagement de comprendre que je ne fais pas parti des "vrais vautours"...!!! J'adore le poker et je crois avoir réussi à développer une technique de jeu passablement solide. Par contre, j'avoue ne même pas être en mesure de vous dire si, sans l'aide d'un logiciel d'assistance, j'arriverais à obtenir d'aussi bon résultats car je n'ai pas joué sans celui-ci depuis des années.

Finalement, selon vos explications qui me font un réel plaisir, je sais maintenant que je suis un faucon récréatif utilisant un logiciel d'assistance...!!! :)

philippe philippe ·  10 août 2012, 07:51

en passant Poker Tracker ne fonctionne même pas sur les tables de tournois sur EJ.

Pis svp arrêter de penser que le trackeur règle tout, donne en un à tous les joueurs amateurs et enlève au pro et c'est encore les pros qui vont gagner sur le long terme. D'ailleurs je jour sans tracker sur plusieurs sites c'est temps-ci et celà n'affecte pas mon BB/100.

Pour l'argument que les vautours ralentissent la game. Je crois que c'est plutôt les amateurs qui la ralentissent pour plusieurs raisons:
-le pros cochent à l'avance leurs actions et malgré le fait qu'ils jouent plusieurs tables, ils savent rapidement quel montant ils doivent miser, s'il doivent folder, etc,,, c'est quasiment rendu un automatisme, outre quelques mains plus difficiles à jouer...
-les joueurs amateurs partagent certaines croyances qu'il doivent faire semblant de réfléchir donc utiliser leur timer. La plupart du temps, ils le font quand ils sont vraiment fort et veulent nous faire croire le contraire....Sauf qu'un joueur moindrement expérimenté les voient venir... Néanmoins, les vautours ne font pas des erreurs du genre.
-Souvent, lorsque nous approchons la bubble, les joueurs amateurs ont tendance à ralentir volontairement la game car ils veulent absolument atteindre les places payantes. Tandis que les joueurs sérieux, profiteront de ce temps pour jouer plus rapidement, faire plus de move et mettre le maximum de pression sur les joueurs scared money car les pros ne veulent pas se rendre à tous prix aux places payantes, mais visent plutôt le top 3 en prenant certaines décisions qui peuvent sembler suicidaires, mais qui sur le long terme s'avèrent + profitables.

Jean Leblond Jean Leblond ·  10 août 2012, 10:03

Je n’affirme pas que les logiciels tiers donnent ipso facto un avantage à tous leurs utilisateurs. C’est sebasdess qui colporte que je ferais cette affirmation. Pour en tirer un gain à long terme, il faut d’abord apprendre à les utiliser correctement … sans leur attribuer des vertus qu’ils n’ont pas. Par contre, avec ces logiciels, certains utilisateurs parviennent à gagner un peu plus qu’ils ne misent (+commission) alors qu’ils seraient perdants s’ils jouaient dans les mêmes conditions que leurs adversaires moins bien équipés. C’est peut-être 10% des utilisateurs, 30% ou 1%. Peu importe! Je ne suis pas contre l’utilisation des logiciels d’aide à la décision en autant que tous y aient un accès égal, et que ce soit le talent pokérien du joueur qui fasse la différence. Dans le mémoire de l’INSPQ, j’étais même d’accord pour qu’EspaceJeux fournissent universellement ce type de ressources à même la plateforme de poker.

Pour construire l’écosystème, il faut que celui qui aime le poker puisse y vivre une expérience de poker qu’il juge intéressante. Plusieurs sont prêts à y laisser quelques dollars en autant qu’ils jugent que c’est le talent au poker qui a fait la différence. Présentement, cela doit être l’objectif numéro un. Sinon, Loto-Québec va être continuellement obligé d’y injecter de l’argent pour maintenir EspaceJeux en vie.

En ce qui concerne qui ralentit le jeu, le mieux est d’aller cueillir quelques données. J’aurai l’occasion d’y revenir.

Pokerman Pokerman ·  10 août 2012, 10:23

Je n'ai aucune idée si Poker Tracker fonctionne sur EJ mais, une chose est sûre, Holdem Manager fonctionne. Sans vouloir te manquer de respect Philippe, je ne vois pas pourquoi tu amènes cet argument.

Ni Mr Leblond ni moi n'avons dit que le trackeur réglait tout. De nous mettrent ces mots en bouche est de déformer nos opinions.

Par contre, je suis d'accord avec toi que, sur le long terme, un bon joueur réussira tout de même à se démarquer de l'amateur sans trackeur. Mais encore là, si tu as bien lu les écrits de Mr Leblond et les miens, ni l'un ni l'autre n'a prétendu autre chose. Tout ce que nous affirmons est simplement que, si personne n'utilise de trackeur, l'intégrité sera respecté parce que tous les joueurs seront sur le même pied d'égalité et que, justement, à partir de ce moment, personne ne sera avantagé par les outils utilisés et il ne restera alors que la technique de jeu pour faire la différence sur le long terme.

Finalement, concernant tes propos au sujet des "slow rollers", je suis passablement d'accord avec toi et d'ailleurs, mon 1er commentaire allait dans le même sens. Sinon, il y a peut-être tes explications où tu dis mettre de la pression sur les "scared money" lorsqu'on s'approche de la bubble. Dans le cas où nous sommes en position pour le faire, il est évident que ta stratégie est la bonne à appliquer. Par contre, si c'est toi qui n'a plus que 3 BB, je ne vois pas de quelle façon tu pourrais réussir à mettre de la pression sur quiconque et, ainsi donc, de "slow roller" pour tenter de réussir à tout de même rentrer dans les positions payantes est certainement un choix de jeu intelligent.

Mais, de toutes façons, à mon avis, jeuenligne.ca n'est pas un site où les discussions sur les stratégies de jeu sont argumentés, il y a d'autres endroit dédiés pour ça. Selon moi, ce site a été créé pour discuter, entre autres, de la globalité de tout ce qui se rattache justement aux jeux en ligne, incluant évidemment, le poker mais où les discussions sont à un autre niveau que celui de la stratégie qu'utilise l'un et l'autre.

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Aucune annexe



À voir également

Francois_Trucy_senateur.png

Hommage à François Trucy, sénateur de la «République Des Jeux»

Elu pour la première fois en septembre 1986, le sénateur Trucy – auteur de nombreux rapports sur les...

Lire la suite

loup_bergerie-amya.jpg

Privatisation du jeu en ligne à Loto-Québec et paris sportifs...

Récemment, le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitao, a laissé entrevoir la possibilité que...

Lire la suite