Laurence Grondin la première victime de la lutte gouvernementale au jeu illégal?

Le Jeu en ligne illégal - "offshore"Loto-Québec a annoncé que le gouvernement avait mandaté un comité d'experts afin de lui proposer des pistes visant à lutter contre le jeu illégal en ligne. Le PDG de la société d'État Gérard Bibeau a dans ses déclarations aux médias mentionné que celles-ci pourraient s'inspirer des mesures appliquées en France et dans plusieurs pays Européen, en autre, le filtrage des sites illégaux. Des mesures concrètes devraient, selon lui, être mises en place rapidement. La lutte aux sites illégaux de jeux d'argent et de hasard en ligne devient donc une priorité gouvernementale... Dans le communiqué de presse que la société d'État a publié, on fait allusion qu'au jeu en ligne, mais il serait surprenant que le gouvernement ne fasse rien pour endiguer l'offre de jeu illégal en dur (terrestre) que l'on retrouve à Kahnawake et qui fait directement concurrence à celle du casino de Montréal.

Un « licenciement » qui n'est pas le fruit du hasard...

Cette annonce du gouvernement Marois, jette un nouvel éclairage sur le "licenciement" par Loto-Québec de Laurence Grondin (Lady Luck).

La décision de Loto-Québec sur l'avenir de Laurence Grondin a probablement été scellée dès que le ministre des Finances l'a avisé que son gouvernement avait l'intention de lutter contre l'offre de jeu illégale. Il devenait alors impossible pour Loto-Québec d'avoir au sein de son organisation une porte-parole qui fréquente un établissement illégal de jeu. Je crois aussi, que c'est pour cette raison que, contrairement à leur habitude, les responsables des relations avec les médias chez L.Q. ont soulignée, à gros traits, que le non-renouvellement du contrat de Mme Grondin (qui n'est pas formellement un licenciement) était dû à sa présence dans des salons de poker illégaux. Il leur était possible de non renouveler son contrat sans en publiciser la cause... La pauvre Laurence serait ainsi donc devenue la première victime de la lutte que le gouvernement entend mener au jeu illégal.

Un message à la communauté des joueurs de poker?

À quelques jours d’intervalle, Loto-Québec annonce qu’il ne renouvelle pas le contrat de Laurence Grondin, car elle a été surprise à jouer dans un établissement de jeu illégal et que le ministre des Finances ira de l’avant sous peu avec des mesures pour endiguer l’offre de jeu en ligne qui échappe au contrôle de Loto-Québec... Il est intéressant de noter que c’était, à ma connaissance, la première fois que Loto-Québec s’exprimait aussi clairement sur l’illégalité des établissements de jeu situés à Kahnawake... Est-ce une façon pour Loto-Québec et le gouvernement d’annoncer à la communauté des joueurs de poker que c’est la fin de la "récréation" et que bientôt des mesures seront prises afin de défendre et protéger le monopole de Loto-Québec? Dans le communiqué de presse du 30 avril, Gérard Bibeau écrit:

(...) le contexte dans lequel Loto-Québec a vu le jour, en 1969. À l’époque, la décision du gouvernement de confier à un seul organisme public toute la gestion du jeu s’appuyait sur un consensus social important au Québec; un consensus qui tient encore aujourd’hui. Et au fil des ans, peu importe le domaine, Loto-Québec est toujours venue canaliser une offre de jeu qui existait déjà, pour assurer une commercialisation responsable des produits et veiller à ce que les profits soient dirigés vers les services publics pour la réalisation des grandes missions de l’État.

Ce n’est pas réellement une surprise, car dans la plupart des pays ou l’offre de jeu en ligne ou en dur est directement ou indirectement (ex. : par un système de licence) sous le contrôle de l’état ceux-ci mettent en place toute une série de mesures juridiques et techniques pour protéger le marché des opérateurs autorisé.

Il reste maintenant à voir ce que, concrètement, le gouvernement québécois fera pour protéger le monopole de Loto-Québec.

Communiqué de presse du 30 avril de Loto-Québec

Alain Dubois

Author: Alain Dubois

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (8)

Jean Leblond Jean Leblond ·  02 mai 2013, 11:40

Alain étant un grand partisan des solutions sociales, l'image choisie, pour illustrer ce texte, est certainement un peu excessive!

Alain Dubois Alain Dubois ·  02 mai 2013, 11:50

Oui, Jean... mais cela ne m'empèche pas d'avoir un bon sens de l'humour :)))

lotoquebecomg lotoquebecomg ·  02 mai 2013, 03:56

beau petit circle jerk les gars.

pourquoi vous parlez pas de loto-quebec qui a investi 90 millions dans un site de jeu "illégal" et qui compte maintenant bloquer ces mêmes sites de jeux dans votre prochain article? conflit d'intérêt énorme qui frôle le scandale.

Alain Dubois Alain Dubois ·  02 mai 2013, 08:35

Désolé, je ne saisi pas le sens de votre commentaire... Le site de jeu en ligne de LQ est légal. ?

lotoquebecomg lotoquebecomg ·  03 mai 2013, 10:40

je fais reference au fait que loto-quebec a investi 90 millions dans un "skin" de ipoker en 2010, information que j'ai trouvé sur votre site. cela me semble contradictoire.

Alain Dubois Alain Dubois ·  03 mai 2013, 11:17

Avez-vous la référence à cet article? Est-ce que vous faites allusion aux investissement de LQ dans le groupe français JOA?

lotoquebecomg lotoquebecomg ·  03 mai 2013, 04:05

oui

Alain Dubois Alain Dubois ·  03 mai 2013, 05:06

Cet investissement de Loto-Québec est discutable et ce d'autant qu'elle y perd de l'argent mais elle est légal... car JOA est casinotier français dont les casinos ont des permis de l'État Français pour opérer.

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Aucune annexe



À voir également

Tout-le-monde-en-parle_Alain_Dubois.png

Alain Dubois à "Tout le monde en parle"

Dimanche 9 octobre, j'ai fait un de mes deniers tour de piste, comme expert et critique de l’industrie du gambling à la populaire émission «Tout le monde en parle».

Lire la suite

liberte-internet_-_Copie.JPG

Loto-Québec: Blocage des sites de casinos - La neutralité du Net n'est pas menacé mais...

Le gouvernement du Québec se serait enfin décidé à s'attaquer aux sites privés de jeux d'argent et...

Lire la suite