Quand on se force le moindrement ...

320px-Phodopus_sungorus_-_Hamsterkraftwerk.jpgInauguré le 1 décembre 2010, EspaceJeux a quatre ans aujourd’hui. Le gouvernement du Québec croyait qu’un Eldorado lui échappait. Mais, en à peine quelques mois, le constat d’échec était manifeste. En particulier, le marché du poker en ligne était trop petit pour qu’EspaceJeux-poker devienne rentable. La stratégie de marketing viral a foiré. Pour l’indispensable clientèle novice, l’expérience de poker en ligne s’avérait décevante. La seule curiosité qui reste : comment le gouvernement va-t-il s’y prendre pour convaincre PokerStars de venir se casser les dents à sa place dans un écosystème irrémédiablement vidé pour au moins une génération?


Pour pallier à l’insuffisance de données empiriques probantes dans l’irrespectueux rapport du comité de suivi, voici le graphique du nombre de mains jouées sur le réseau à chaque semaine depuis le 1 décembre 2010.

EJ_2014-11-30_Poker_4ans.png

Le diamètre des ronds bruns est proportionnel à la valeur du lot progressif de la main crève-coeur au moment où il a été gagné. Le lot numéro douze est presqu’imperceptible tellement il était petit. Pour les 4 premiers lots (avant le 23 novembre 2012), il était nécessaire d’avoir au moins un carré de valets pour être éligible à la main crève-coeur. Depuis, un carré de huit suffit. Plus probables, les lots sont conséquemment plus petits. Sur ce graphique, on ne décèle pas d’impact de la main crève-coeur. À tout le moins, la main crève-coeur n’est pas une locomotive pour l’ensemble du réseau.

Les lignes horizontales rouges, orangées, bleues et grises sont le résultat d’une analyse de régression segmentée. Ce type d’analyse permet de diviser un parcours en vue d’estimer à quel point des événements périodiques varient. Ici, les lignes bleues correspondent à la haute saison. Les lignes rouges correspondent à la basse saison.

Les lignes vertes verticales indiquent le 1 janvier. Les lignes verticales pointillées marquent le début (24 juin) et la fin (6 septembre) de ce qui est considéré comme la période des vacances estivales au Québec. Entre janvier et le 24 juin, le nombre de mains jouées sur le réseau est typiquement en décroissance. Puis, au début des vacances estivales, il y a un début de remontée qui s’accélère en septembre.

Globalement, on constate que le nombre de mains jouées diminue d’année en année. La haute saison est de plus en plus courte, et la basse saison s’allonge. En particulier, cette année, la remontée ne s’est pas accélérée en septembre. Ce dernier événement est postérieur au rapport du comité de suivi (mai 2014).



Photo du hamster : Doenertier82

Jean Leblond

Author: Jean Leblond

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (3)

Pokerman Pokerman ·  01 décembre 2014, 06:35

"On récolte ce que l'on sème."

Les piètres résultats de la section poker d'Espacejeux donnent à cette expression tout son sens.

Bien que je n'ai pas lu ce fameux rapport de suivi dont vous faites allusion, j'ai eu l'occasion d'entendre une entrevue qu'a donnée sur les ondes d'une radio une certaine Mme Nadeau, si ma mémoire est bonne. Je me souviens de l'avoir entendu dire que ce que veulent les joueurs est un "pool" de joueurs mondial. Ha bon!

Bien que pour certains joueurs, ce désir peut être réel, je suis loin d'être convaincu que c'est le désir de la majorité. Pour ma part, de jouer contre des québécois m'aurait grandement satisfait. Le problème n'est pas là. Le problème est plutôt que les québécois n'y sont tout simplement pas!

Mais pourquoi donc?

La réponse est à mon avis bien simple. Plate-forme de qualité médiocre, service à la clientèle incompétent mais surtout, que n'en déplaise à certains "disciples", la distribution des cartes est la pierre angulaire du déclin du poker en ligne. Et à cela, ce phénomène n'es pas unique à Espacejeux. Le poker en ligne se meurt à petit feu à l'échelle mondiale. Tous les autres sites, incluant Pokerstars, récoltent ce qu'ils sèment. Ceux qui ont tentés leurs "chances" au poker en ligne sont écoeurés de se faire "voler" et les générations grandissantes sont trop intelligente pour y croire. Le poker est encore très populaire. Par contre, les joueurs préfèrent de loin le jeu en "live" et on ne peut que féliciter ce choix!

En ce qui concerne l'avenir du poker en ligne au Québec, seuls ceux ayant accès aux "secrets" de Loto-Québec peuvent en prévoir la destinée aujourd'hui. Sera-ce le statu quo? Le blocage des sites dit "illégaux"? La vente de licences à ces sites? Je n'en ai aucune idée mais selon les propos de cette Mme Nadeau, sa déclaration prétendant que les joueurs veulent un "pool" mondial laisse énormément de place à spéculer à croire que le choix de Loto-Québec est déjà fait et qu'ils cherchent déjà, par n'importe quelle façon, à faire croire aux citoyens que c'est ce qu'ils veulent.

Une chose est sûre, le marché québécois, n'a pas une grande valeur monétaire. Soyez assuré que si Loto-Québec choisi de vendre des licences, celles-ci seront à rabais! Mais surtout, soyez assuré que la marché du poker en ligne, que les québécois aient accès à un "pool" mondial (ce qu'ils ont d'ailleurs déjà!) ne changera absolument rien à la mort lente, mais assurée, du poker en ligne.

Tant et aussi longtemps que les sites continueront à "voler" les joueurs avec une distribution de cartes contrôlant totalement l'issue du jeu, soyez assuré que cette tendance se maintiendra et c'est une excellente nouvelle!

Donnez aux joueurs un environnement de jeu honnête, sur une plate-forme de qualité, avec un service à la clientèle qui est formé adéquatement et vous pouvez être assuré que les dizaines de milliers de joueurs de poker québécois seront aux tables de votre site.

Jean Leblond Jean Leblond ·  01 décembre 2014, 11:32

Bonjour Pokerman,

L'obstacle légal le plus important à l'encontre du pool mondial est l'inacceptabilité, pour un gouvernement, de donner accès à un joueur situé dans un pays où le poker en ligne est illégal. Ce problème va subsister quelles que soient les modifications envisagées au code criminel du Canada.

Incidemment, en Europe, l'espace Shengen est l'endroit, sur papier, le plus favorable à un pool multinational. Paradoxalement, c'est là où le modèle de poker territorial est né.

On peut certainement présumer que l'intention actuelle du gouvernement est simplement de se défaire d'une composante déficitaire. Au lieu d'avoir un déficit, l'espoir est que PokerStars, ou un autre, réussisse à créer un buzz et relancer les finances publiques par le biais des taxes. La difficulté est cependant considérable. Le marché est vraisemblablement spolié pour longtemps. Quelle compagnie envie le bonnet d'âne actuellement porté par GTech?

Pokerman Pokerman ·  03 décembre 2014, 05:23

Bonjour M. Leblond,

À ce que j'en sais, le modèle territorial n'est pas vraiment un succès jusqu'à présent. Dans cette optique, il serait, je suppose, idéal de rassembler tous les pays, états et provinces où le poker est maintenant légaliser pour ainsi justement offrir un pool mondial.

En ce qui concerne l'avenir de la section poker d'Espacejeux, je crois que, peu importe si Loto-Québec choisira de continuer à exploiter lui-même celle-ci ou bien de légaliser d'autres sites via des licences et redevances, le blocage des sites illégaux m'apparaît incontournable afin de stopper l'exil des québécois vers des sites illégaux et ce, dans le but de tenter de rentabiliser le tout.

Mais je crois qu'il faut être réaliste, que ce soit Loto-Québec ou un licencié, l'un ou l'autre a absolument besoin du monopole du marché québécois pour espérer être rentable.

À suivre!

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Aucune annexe



À voir également

You_got_my_number__5411729245_.jpg.jpg

Les 639 premiers jours de bingo en ligne sur EspaceJeux

Sur le site EspaceJeux de Loto-Québec, le bingo en ligne a été inauguré de 12 juin 2014 avec deux...

Lire la suite

LQ_2016-02-29_BalancePrecision.png

Les tirages du Lotto 6/49 pourraient ne pas être ce qu’on croit

Quand on regarde un tirage du Lotto 6/49, sauf la couleur et le numéro, on voit 49 boules...

Lire la suite