Cinquième anniversaire du portail de jeu en ligne de Loto-Québec

EspaceJeux, le portail de jeu en ligne de Loto-Québec, a cinq ans aujourd’hui. Le 1 décembre 2010, l’offre a débuté avec du poker et quelques jeux express ou de machines à sous. Depuis, ces jeux n’ont cessé d’augmenter en nombre et en diversité. Par l’intermédiaire de Mise-O-Jeu (paris sur les sports professionnels), les paris sur événements se sont ajoutés le 26 mars 2012. L’achat en ligne des loteries a débuté le 27 août 2012. Le bingo en ligne est offert depuis le 12 juin 2014. Enfin, dans la section bingo, les jeux mini (machines à sous) sont disponibles depuis le 23 août 2014. L’offre a ainsi continuellement augmenté.

Les revenus du jeu en ligne sont inégalement publiés dans les rapports trimestriels et annuels de Loto-Québec. Dans ces rapports, les montants publiés sont cumulés depuis le début de l’année fiscale commençant le 1 avril. Pour obtenir le bilan du trimestre, il faut soustraire le trimestre précédent. De plus, il s’agit des revenus et non des profits. Loto-Québec ne publie pas les charges du jeu en ligne. Les montants publiés sont ainsi loin de décrire la profitabilité (ou pas) d’EspaceJeux. Les montants cumulés des rapports sont transcrits dans le premier tableau à la fin de ce billet. Le second tableau correspond aux montants corrigés par trimestre.

Compte tenu que les trimestres n’englobent pas toujours le même nombre de jours, il convient d’analyser le revenu quotidien par trimestre, c’est-à-dire le revenu du trimestre divisé par le nombre de jours. En voici le résultat. La ligne noire indique le revenu global; toutes activités de jeu confondues. Les loteries en ligne (ligne bleue) sont comptabilisés séparément des jeux de casinos (poker, jeux express, machines à sous, bingo, jeux minis) (ligne rouge).

EJ_2015-11-30_Graph_revenus_quotidiens.png
On constate ainsi que les revenus augmentent à peu près régulièrement. En contrepartie, en termes populationnels, ces revenus restent faibles. En comparaison, en 2014-2015, le parc des ALV a procuré des profits quotidiens d'environ 2 millions de dollars.

Pour les loteries en ligne, on comprend qu’il peut être perçu plus commode d’acheter en ligne plutôt que d’avoir à se rendre à un kiosque. Les mêmes loteries y sont offertes. On sait aussi que les revenus des appareils de loterie vidéo dans les bars diminuent constamment. Il est probable qu’il y a un certain déplacement vers EspaceJeux … quoique les revenus d’EspaceJeux ne suggèrent pas un déplacement équivalent à la désertion des ALV dans les bars.

Est-ce que le poker est la locomotive de l’augmentation des revenus d’EspaceJeux? C’est l’hypothèse qui semblait la plus plausible il y a cinq ans. Voici d’abord le graphique du nombre de mains de poker joués à chaque semaine sur EspaceJeux. Cela inclut les tournois, gratuits ou pas, et les parties à l’argent. Manifestement, le marché du poker en ligne étatique rétrécit à chaque année … ce qui n’est pas l’indice que le jeu offshore augmente!

EJ_2015-11-30_Graph_mains_poker.png
Par ailleurs, les données que Loto-Québec communique à pokerscout incluent une statistique nommée : peak players, c’est-à-dire le nombre maximal de joueurs à l’argent ayant été présents simultanément sur le réseau Canadian Poker Network (CPN ou international.ca). Cela exclut les joueurs en tournoi. Cette statistique est un bon indicateur de l’attrait d'EspaceJeux auprès des plus gros joueurs; ceux qui rapportent le plus en commissions et qu’on désire rapatrier le plus possible des sites offshores. On est loin d’y voir une progression pouvant expliquer l’augmentation des revenus d’EspaceJeux. Il est plus plausible que l’augmentation des revenus provient des jeux de machines à sous ou des jeux express

EJ_2015-11-30_Peak_players.png
Enfin, les flèches Effet Ladyluck et Budget 2015 indiquent les effets des deux menaces de boycott d’EspaceJeux qu’on a pu lire sur les forums québécois de poker en ligne … comme quoi ce ne sont pas des sources particulièrement fiables pour faire des projections de revenus du jeu en ligne … comme cela a été le cas en 2010. EspaceJeux a manifestement été bâti sur du pettage de broue. Pas surprenant que cela ne fonctionne pas.



Statistiques cumulées publiées dans les rapports trimestriels et annuels de Loto-Québec:

EJ_2015-11-30_Revenus_trimestriels_cumules.png


Statistiques ajustées par trimestre

EJ_2015-11-30_Revenus_trimestriels.png

Jean Leblond

Author: Jean Leblond

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (3)

Pokerman Pokerman ·  01 décembre 2015, 07:56

Il faudrait venir d'une autre planète pour ne pas avoir compris que le poker en ligne n'était qu'un prétexte à la mise en place d'un casino virtuel. Du coup, on peut alors comprendre que l'échec de la section poker est banale pour les dirigeants de Loto-Québec et leur manque de motivation à l'améliorer.

Ce qui est inacceptable, c'est de continuer à faire payer les québécois pour garder en place cette plateforme de poker en ligne à travers une prolongation de contrat dont nous ignorons totalement les coûts que nous devons débourser.

L'absence totale d'intégrité et de transparence de Loto-Québec est une fois de plus prouvée.

C'est tout simplement dégueulasse autant au niveau de la plateforme, du service à la clientèle, de la gestion, de l'honnêteté que de l'intégrité de la distribution des cartes.

Jean Leblond Jean Leblond ·  01 décembre 2015, 11:09

Bonjour Pokerman

Beaucoup de joueurs de poker ont attendu la date du cinquième anniversaire avec l’espoir qu’il y aurait de gros changements à la plateforme de poker puisque le contrat avec la charrette à bœufs était prévu pour cinq ans. C’est zéro. Comme toi, je serais bien curieux de savoir combien ça coûte aux contribuables pour maintenir ce radeau à flots.

Le 1 décembre 2010, il était déjà trop tard. Le marché du poker en ligne s’est particulièrement dynamisé en 2003 avec la victoire de Chris Moneymaker aux WSOP. Les données de Casino city témoignent que, en 2006, le nombre de portails de poker a connu sa plus forte croissance. En Suède, c’est à cette époque que Svenska Spel et GTech ont initié le poker en ligne étatique. Que faisait alors Loto-Québec? Elle perdait son temps en Cour supérieure à essayer de casser le recours collectif. Ça bloquait tout. Pourtant, dès 2002, Loto-Québec pouvait régler hors cour en claquant des doigts pour une somme dérisoire. Mais, c’était plus important de triompher … ce qui n’est pourtant jamais survenu. Loto-Québec s’y connaît en victoires à la Pyrrhus.

Est-ce que la soif des victoires insignifiantes est passée? On n’a qu’à lire le rapport du comité de suivi pour comprendre qu’elle est insatiable. Une véritable étude sur l’échec d’EspaceJeux aurait été beaucoup plus utile que ce gnagna simpliste anti santé publique.

Pokerman Pokerman ·  02 décembre 2015, 08:06

Sincèrement, aujourd'hui, même avec la qualité de la plateforme de Pokerstars, il est trop tard.... L'utopie de l'intégrité du jeu du poker en ligne est disparue et c'est exactement la seule et unique raison qui cause la mort lente mais sûre de ce jeu... Pratiquement plus personne n'y croit... Ils récoltent ce qu'ils ont semés... Les gens ne sont pas aussi stupides qu'ils ont cru...

Concernant Loto-Québec, c'est évident que, puisqu'ils sont aussi le gouverne-ment, ils doivent toujours sauver la face... Peu importe le prix.... De toutes façons, c'est nous qui payons.... Alors, une étude démontrant qu'ils ont échoué est aussi une utopie.... Ainsi va la gouvernance....

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Aucune annexe



À voir également

You_got_my_number__5411729245_.jpg.jpg

Les 639 premiers jours de bingo en ligne sur EspaceJeux

Sur le site EspaceJeux de Loto-Québec, le bingo en ligne a été inauguré de 12 juin 2014 avec deux...

Lire la suite

LQ_2016-02-29_BalancePrecision.png

Les tirages du Lotto 6/49 pourraient ne pas être ce qu’on croit

Quand on regarde un tirage du Lotto 6/49, sauf la couleur et le numéro, on voit 49 boules...

Lire la suite